Geomatick.com

http://www.geomatick.com/

  • API de la Base Adresse Nationale française : Exemple d’utilisation du Géocodage avec OpenLayers 23 avril 2018
    Vous travaillez sur la mise en place d’une interface de WebMapping avec la possibilité de localiser une adresse? Ce module est relativement facile à développer avec les API de Géocodage de Google Maps et de Bing par exemple. A l’échelle de la France, on est ravi de pouvoir utiliser  l’API de la Base Adresse Nationale (BAN) mise à disposition par l’ETALAB qui a pour mission de coordonner l’ouverture et la réutilisation des données publiques (Open Data) depuis 2011, notamment à travers la plateforme de data.gouv. La BAN est comme son nom l’indique le référentiel géographique de l’ensemble des adresses françaises issu d’un travail collaboratif de nombreux acteurs comme la DGFiP, La Poste, l’IGN, OpenStreetMap et encadré par l’Administrateur Général des Données et le Conseil National de l’Information Géographique. Ici, on utilise l’API BAN pour localiser une adresse française sur une carte dynamique grâce à OpenLayers (v4) et jQuery. La documentation de l’API BAN indique que la réponse retournée par l’interrogation du lien : https://api-adresse.data.gouv.fr/search/?q=+adresse est un objet GeoJSON contenant plusieurs entités géographiques (features). Le nombre de ces dernières peut être …
  • Interface de WebMapping : avec ou sans Serveur Cartographique? avec ou sans base de données? 16 mars 2018
    Créer une architecture SIG depuis la base de données jusqu’à l’interface de WebMapping demande d’analyser les besoins finaux des utilisateurs : Ces derniers interviennent-ils sur la donnée géographique par différentes opérations (création, modification, suppression) ou est-ce simplement une consultation des couches SIG? La mise en place de requêtes sur les géométries spatiales ou les données attributaires jouent un rôle important dans la structuration du SIG (Requêtes en backend ou en frontend). La problématique de diffusion des données doit également être considérée (Protocoles HTTP, API). A titre d’exemple, prenons le cas de la création d’une interface de WebMapping créée avec OpenLayers sur laquelle chaque membre enregistré peut intervenir sur une couche SIG. https://www.geomatick.com/wp-content/uploads/2018/03/2018-03-15-13-40-54.mp4   Le contenu de cette vidéo est réalisé : soit avec la mise en place d’un serveur cartographique de type GeoServer. soit sans avoir recours au serveur. Et pourtant les résultats avec l’enregistrement des opérations sur les couches SIG dans la base de données sont identiques dans les deux situations. Et de même, il est tout à fait possible de diffus …
  • Les Géomaticiens savent-ils draguer sur Internet? 14 mars 2018
    Pour les géomaticiennes et géomaticiens qui ne savent pas comment s’y prendre, vous lisez le bon article pour apprendre à draguer sur Internet. On ne parlera pas de matching spatial comme certains auraient pu l’imaginer mais de translation de donnée vectorielle. En clair, un objet géographique n’est pas localisé au bon endroit sur la cartographie pour diverses raisons et il est indispensable de le situer précisément. A titre d’exemple, il arrive souvent que la géolocalisation ou encore le géocodage d’une adresse génèrent des coordonnées géographiques incorrectes. Pour corriger cette erreur, OpenLayers (v4) a implémenté la classe ol.interaction.Translate qui permet à l’utilisateur de déplacer un objet sélectionné grâce à la classe ol.interaction.Select. D’ailleurs, un exemple basique de translation de pays est mise à disposition sur le site d’OpenLayers. Dans ce tutoriel, après le chargement de l’API d’OpenLayers, on code un script qui autorise l’utilisateur à draguer un objet géographique dessiné par ses soins. 1. Dessin d’une géométrie spatiale avec OpenLayers Les géométries spatiales composant un vecteur peuvent être un point, une ligne, un polygone, des multi points, des multi l …
  • [insolite] Une réunion pour préparer une réunion? 9 février 2018

    En cette fin de semaine, un sujet insolite vient à point nommé. Ce post est à la marge du domaine de la géomatique car il peut concerner de nombreux secteurs d’activité. C’est en travaillant avec un collaborateur que la problématique de la réunion de travail est réapparue. Vous avez certainement côtoyer ou travailler avec des personnes qui passaient leur vie à faire des réunions, réellement pour le meilleur de leur entreprise ou de leur service? On n’en doute pas! Force est de constater que parfois, cette « réunionite » aiguë est souvent la conséquence d’objectifs et de deadlines non définis. Au final, cumulé sur une période, le temps passé à se réunir pour aucun résultat vous aura fait perdre une grande productivité.

    La vidéo humoristique suivante illustre parfaitement l’idée du « syndrome de la réunionite ».

    [youtube https://www.youtube.com/watch?v=ChKiOHe_zec]

    D’autres maux comme écrire ou lire continuellement des mails et suivre les réseaux sociaux… ou lire ce post par exemple sont toujours une excuse pour se persuader d’avoir travaillé.

  • Faut-il savoir programmer pour être géomaticien? 23 janvier 2018
    Au sein d’une université, d’une collectivité, d’une association ou d’une société, le géomaticien -en tant que professionnel de l’utilisation des données géographiques- a des missions diverses qui peuvent être la recherche, l’enseignement, la formation, l’assistance et/ou la production. Cette variété de missions répond à des besoins spécifiques exprimés à l’intérieur ou à l’extérieur de la structure. L’utilisation de logiciels de Systèmes d’Informations Géographiques (SIG) et de télédétection aide le plus souvent à atteindre les objectifs fixés. En effet, dans la majorité des formations SIG et de télédétection, on enseigne assez largement la manipulation des logiciels -souvent propriétaires- mais il est plus rare que des projets de conception et de développement soient demandés aux étudiants. Alors, cette observation reflète-t-elle les besoins du marché du travail? Est-il préférable de connaître des langages de programmation pour être un(e) professionnel de la géomatique qu’on soit enseignant/chercheur, chef de projet, ingénieur, architecte, manager, technicien cartographe ou entrepreneur? Pour répondre à ces questions, cet article présente certains atouts liés à la connaissance des …