Comment exporter votre projet QGis en page html en deux clics : le plugin Qgis2Web

Comment communiquer votre travail sous QGis à des partenaires qui n’ont pas d’outils SIG? Sous forme de page html consultable avec n’importe quel navigateur Internet, c’est l’option la plus pertinente.

Le plugin QSGis2Web fournit un moyen facile de distribuer et de visualiser votre travail QGIS sous forme de carte Web utilisant, sans que vous ayez à les connaître, OpenLayers ou LeafLet.

Avec ce plugin, en quelques clics vous exportez votre projet QGis sous forme de page html. Vous créez un répertoire contenant la page index.html et des sous-répertoires avec tous ce qui est nécessaire pour visualiser votre carte, ainsi que les données utilisées. Continuer la lecture de « Comment exporter votre projet QGis en page html en deux clics : le plugin Qgis2Web »

QGis et le WEB:faisons le point

Le WEB n’est plus réservé aux grands comptes. Les moyens techniques et les coûts des solutions ne sont plus un obstacle pour que tout un chacun puisse diffuser sur le WEB ses données et ses cartes. Mais cette évolution est allé de paire avec une multiplication des solutions techniques et l’obstacle majeur aujourd’hui est de choisir la solution la mieux adaptée à ses besoins. Nous verrons ici un panorama non exhaustif, mais qui, je l’espère, vous aidera à bien choisir avant de vous lancer. Continuer la lecture de « QGis et le WEB:faisons le point »

Installer QGis Server sous Windows 10

Si vous voulez installer QGis Server sur un poste Windows, vous démarrez une longue route semée d’embuches. Tout d’abord, 95% de la documentation est faite pour une installation sous Linux. Deuxièmement, les recherches sur le WEB ramènent des pages de tout temps, la plupart périmées ou obsolètes. Troisièmement, il faut installer plusieurs composants, les configurer et je n’ai pas trouvé d’article qui balaye la totalité des installations.

Alors, en voici un. Il a été écrit le 6 juillet 2017. Il est à jour à cette date, mais si vous le lisez dans plusieurs mois ou années, je vous conseille fortement de chercher un article plus proche de votre temps. Continuer la lecture de « Installer QGis Server sous Windows 10 »

Faire une carte topographique avec QGis

A partir du projet SRTM on dispose aujourd’hui d’une couverture mondiale de données d’élévation de terrain. Il est devenu très simple de réaliser ses propres cartes topographiques avec QGis.

Nous verrons ici:

-comment télécharger les données d’élévation pour la zone qui nous intéresse

-comment mettre en forme le style d’affichage pour qu’il corresponde aux standards des cartes topographiques

-comment accentuer la visualisation grâce à une couche de type « ombrage »

-et finalement comment générer les contours (courbes de niveau)

Continuer la lecture de « Faire une carte topographique avec QGis »

Geotagger des photos avec QGis et geotag and import photos

Suite à l’article Geotag and import photos remplace photo2shape dans QGis  on m’a fait remarquer qu’une autre partie du plugin, celle qui permet de géoréférencer des photos qui n’ont pas de geotags, n’était pas très simple à utiliser.
Et il faut être honnête, le moins que l’on puisse dire c’est que ce n’est pas très intuitif. Voici donc un petit mode d’emploi de l’option geotag photos du plugin Geotag and import photos de QGis. Continuer la lecture de « Geotagger des photos avec QGis et geotag and import photos »

QField:le dispositif mobile de QGis pour Android

QField permet de travailler sur des projets QGis sur des téléphones ou tablettes équipés d’Android, pour réaliser du travail de terrain

Dans cet article nous verrons comment installer QField sur un dispositif mobile, puis comment installer et  travailler sur un projet QGis.

Continuer la lecture de « QField:le dispositif mobile de QGis pour Android »

Utiliser R dans les traitements QGis

La plupart des logiciels SIG d’aujourd’hui, y compris ArcGIS, QGIS, GRASS et d’autres applications industrielles et open source, utilisent Python comme langage de script et de complément pour les plugins. Ce langage est aussi utilisé pour les besoins de programmation qui peuvent accroître les fonctions d’analyse spatiale et de traitement spatial.

Dans la suite de cette logique, une intégration récente du paquet statistique R a été réalisée pour son utilisation dans QGIS. Les utilisateurs peuvent accéder à la bibliothèque d’analyse spatiale de R (de plus en plus utilisée) dans le panneau de traitements.

Le fournisseur de traitements R dans Qgis Continuer la lecture de « Utiliser R dans les traitements QGis »

Geotag and import photos remplace photo2shape dans QGis

Cet article est une actualisation de « Intégrer des photos géolocalisées dans QGis avec Photo2shape« . En effet, le plugin photo2shape n’est plus maintenu et pose pas mal de problèmes. Nous allons effectuer les mêmes opérations avec le nouvel plugin « Geotag and import photos ».

Continuer la lecture de « Geotag and import photos remplace photo2shape dans QGis »

Cartes allemandes de l’Angleterre de la deuxième guerre mondiale sous ArcGis ou QGis

Nous avons vu dans des articles précédents comment accéder au fond cartographique des alliés pendant la guerre 39-45 à la librairie de l’Université du Texas (http://www.lib.utexas.edu/maps ). Voici comment accéder et utiliser les cartes réalisés par l’État Major de Armées Allemandes en vue de l’invasion de l’Angleterre, sur  le site de David Rumsey Map Collection . Vous pouvez accéder gratuitement à quelque 70000 documents. Je vous laisse découvrir par vous-mêmes la portée géographique et historique de ce fonds impressionnant.

Voyons ici une petite partie, la numérisation du fond cartographique de l’Armée allemande pendant la deuxième Guerre Mondiale (2800 documents) et comment les intégrer dans votre SIG préféré (ArcGis ou QGis). Continuer la lecture de « Cartes allemandes de l’Angleterre de la deuxième guerre mondiale sous ArcGis ou QGis »

Jointures 1-n dans QGis: les couches virtuelles

Une des techniques les plus répandues en SIG pour pouvoir traiter des données non spatiales est celle de la jointure. On utilise une couche géographique, possédant des géométries, comme support d’une autre couche ne possédant pas de données de localisation. Pour faire cela, on utilise un champ commun aux deux tables, qui permet de « joindre » les enregistrements de la table géographique à ceux de la table non géographique. On créé ainsi une nouvelle table virtuelle ou les attributs de la table non géographique peuvent être utilisés pour être cartographiés avec la géométrie de la première table. Pour que cette jointure marche il faut que pour un enregistrement de la table géographique on retrouve un enregistrement dans la table non géographique, ou qu’on n’en trouve pas. Car si l’on trouve plus d’un, la jointure ne peut pas marcher. On parle alors de « relation » entre les tables et non de « jointure ». Continuer la lecture de « Jointures 1-n dans QGis: les couches virtuelles »