Migration ArcGis vers QGis: les données

Dans l’article précédent (Cohabitation ArcGis-QGis: les données vecteur ) nous avons vu comment utiliser les données d’ArcGis (shapefile, geodabase personnelle et geodatabase fichier) dans QGis. Dans cet article nous allons voir l’étape suivante, c’est à dire la migration de ces formats vers des formats plus en accord avec l’architecture autour de QGis.

Nous allons essayer de répondre à deux questions:

  • vers quel format migrer vos données?
  • avec quel(s) outil(s) effectuer cette migration?

Continuer la lecture de « Migration ArcGis vers QGis: les données »

Installation de postgresql/postgis et geoserver sur Ubuntu 18

Cet article est destiné surtout aux utilisateurs Windows qui se retrouvent, à un moment donné, confrontés au besoin d’installer Postgresql et geoserver sur un serveur Linux.

A un moment donné, il faut bien faire le saut entre son PC et un véritable serveur. Une fois installé (postgresql et geoserver) l’administration et le travail se fgeront à distance avec les mêmes outils que sur le PC: pgAdmin pour Postgresql et l’interface WEB pour Geoserver.

Continuer la lecture de « Installation de postgresql/postgis et geoserver sur Ubuntu 18 »

Une fonction PL/pgsql pour l’analyse exploratoire de données spatiales avec des polygones de Voronoï

L’analyse exploratoire des données spatiales est une étape incontournable dans les processus d’analyse spatiale.

Un des outils pour cette exploration est la construction des polygones de Voronoï. (Voir Analyse exploratoire des données pour la géostatistique:les diagrammes de Voronoï)

Si l’extension Geostatistical Analyst d’ArcGis permet une grande variété d’affichages d’une couche de polygones de Voronoï, avec QGis on est limités au simple affichage des polygones et des valeurs de l’attribut analysé. Ce qui manque c’est les différents affichages correspondant à des statistiques locales.

Dans un précédent article (Calculer des moyennes locales sur des polygones de Voronoï avec Qgis), qui commence à dater, nous avions donné les moyens d’afficher la vue « Moyenne » des polygones: Pour chaque polygone on recherche les polygones qui ont un côté ou un vertex commun avec lui, puis on calcule la moyenne d’un attribut pour cet ensemble (la moyenne du polygone central plus les valeurs des polygones adjacents). C’est cette moyenne qui est affectée au polygone au lieu de la valeur originale de l’attribut..

Continuer la lecture de « Une fonction PL/pgsql pour l’analyse exploratoire de données spatiales avec des polygones de Voronoï »

Postgresql et PL/pgsql: une petite initiation aux fonctions

PL/pgsql est un puissant langage de script SQL fortement influencé par PL/SQL, le langage de procédure stocké distribué avec Oracle. Il est inclus dans la grande majorité des installations de PostgreSQL comme une partie standard du produit, donc il ne nécessite aucune configuration pour être utilisé.
PL/pgsql a aussi un petit côté secret . Les développeurs PostgreSQL ne veulent pas que vous sachiez que c’est un langage de développement SQL à part entière, capable de faire à peu près tout dans la base de données PostgreSQL.
Pourquoi est-ce un secret ? Pendant des années, PostgreSQL n’a pas prétendu avoir des procédures stockées.
Les fonctions PL/pgsql ont été conçues à l’origine pour retourner des valeurs scalaires et étaient destinées à des tâches mathématiques simples et à une manipulation triviale de chaînes.
Au fil des ans, PL/pgsql a développé un ensemble riche de structures de contrôle et a acquis la capacité d’être utilisé par les déclencheurs (triggers), opérateurs et index. En fin de compte, les développeurs ont été contraints d’admettre à contrecœur qu’ils avaient un système complet de développement de procédures stockées entrer leurs mains.
En cours de route, l’objectif de PL/pgsql a changé de fournir des fonctions scalaires simplistes vers la fourniture d’une structure de contrôle complète. La liste complète de ce qui est disponible dans la version actuelle se trouve à http://www.postgresql.org/docs/current/static/plpgsql-overview.html.

Continuer la lecture de « Postgresql et PL/pgsql: une petite initiation aux fonctions »

L’analyse spatiale avec SQL: 5-fonction d’agrégation (Union d’ArcGis)

Dans l’article précédent nous avons certaines les fonctions SQL de traitement spatial. Dans cet article nous verrons une fonction un peu plus compliquée à mettre en œuvre: la fonction d’agrégation de deux couches de polygones. Cette opération est celle qui est nommée Union dans ArcGis. Le but de l’opération est d’obtenir une couche avec toutes les intersections des entités des deux couches initiales, ainsi que toutes les entités non intersectées.

Continuer la lecture de « L’analyse spatiale avec SQL: 5-fonction d’agrégation (Union d’ArcGis) »

Calculer des moyennes locales sur des polygones de Voronoï avec Qgis

Les cartes de Voronoï sont construites à partir d’une série de polygones formés autour de l’emplacement de chaque point d’échantillonnage.

Les polygones de Voronoï sont créés de sorte que chaque emplacement dans un polygone soit plus proche du point d’échantillonnage présent dans ce polygone que de tout autre point d’échantillonnage.

Dans l’article  sur l’analyse exploratoire des données, nous avons vu comment utiliser Geostatistical Analyst d’ArcGis pour construire et analyser les polygones de Voronoï.

Dans cet article nous verrons comment obtenir les mêmes résultats avec QGis. Continuer la lecture de « Calculer des moyennes locales sur des polygones de Voronoï avec Qgis »

Réplication d’une base de données postgresql sur un poste de travail windows

Nous allons configurer une réplication logique d’une table de la base de données de notre serveur linux sur une installation de postgresql sur un poste de travail windows.

La réplication permet d’avoir sur un poste distant une copie actualisée de la base de données centralisée. Cette copie ne sera pas utilisée pour les mises à jour locales, car elle sera en lecture seule. Par contre elle permet de travailler hors connexion et beaucoup plus rapidement, car les échanges entre la base centrale et le réplicat local ne contient que les mises à jours de la base centralisée.

Continuer la lecture de « Réplication d’une base de données postgresql sur un poste de travail windows »

Corriger la géométrie d’une table Postgis

Nous avons déjà abordé le sujet de la validation des géométries dans une série d’articles:

Dans cet article nous verrons plus spécifiquement comment détecter et corriger les problèmes géométriques dans une table PostgreSQL/Postgis en utilisant des requêtes SQL. Continuer la lecture de « Corriger la géométrie d’une table Postgis »

Débuter avec PostgreSQL/Postgis -Introduction à pgAdmin4

Suite de l’article (Débuter avec Postgres/Postgis ), nous aborderons dans celui-ci une introduction à l’administration des bases Postgresql/postgis, le chargement d’un shapefile et la connexion et chargement de la couche Postgis à partir de QGis.

La manière la plus pratique d’administrer des bases de données PostgreSQL est d’utiliser l’interface graphique pgAdmin4.

Cet outil s’installe automatiquement lors de l’installation de PostgreSQL. Vous pouvez le lancer à partir de la barre de programmes:

Continuer la lecture de « Débuter avec PostgreSQL/Postgis -Introduction à pgAdmin4 »

QGis et le WEB:faisons le point

Le WEB n’est plus réservé aux grands comptes. Les moyens techniques et les coûts des solutions ne sont plus un obstacle pour que tout un chacun puisse diffuser sur le WEB ses données et ses cartes. Mais cette évolution est allé de paire avec une multiplication des solutions techniques et l’obstacle majeur aujourd’hui est de choisir la solution la mieux adaptée à ses besoins. Nous verrons ici un panorama non exhaustif, mais qui, je l’espère, vous aidera à bien choisir avant de vous lancer. Continuer la lecture de « QGis et le WEB:faisons le point »