Débuter avec PostgrSQL/Postgis -Introduction à pgAdmin3

Suite de l’article précédent (Débuter avec Postgres/Postgis ), nous aborderons dans celui-ci une introduction à l’administration des bases Postgres/postgis, le chargement d’un shapefile et la connexion et chargement de la couche Postgis à partir de QGis.

Une mise à jour de cet article en utilisant pgAdmin 4 est disponible en suivant ce lien.

La manière la plus pratique d’administrer des bases de données PostgreSQL est d’utiliser l’interface graphique pgAdmin3.

Cet outil s’installe automatiquement lors de l’installation de PostgreSQL. Vous pouvez le lancer à partir de la barre de programmes:

lancement de pgAdmin III Continuer la lecture de « Débuter avec PostgrSQL/Postgis -Introduction à pgAdmin3 »

Débuter avec Postgres/Postgis

La documentation générale de PostgreSQL est excellente, et très riche, mais pour les utilisateurs de QGis (et peut-être ceux d’ArcGis) on a du mal à trouver un document plus léger expliquant la procédure d’installation de Postgres, puis de Postgis, de manière à avoir une base de données opérationnelle en quelques minutes. De quoi voir les possibilités et le fonctionnement du couple Postgis/QGis sans passer par une formation poussée. Bien sûr, une fois ce tour superficiel passé, vous pourrez vous attaquer à la lecture de la documentation officielle et apprendre à administrer où à développer sous Postgres.
Cet  article a pour but:

  • d’installer Postgresql et Postgis sur votre ordinateur (nous verrons d’abord l’installation sous Windows, plus simple)

L’article suivant a pour but:

  • de vous donner les clés d’utilisation de l’interface PgAdmin , l’outil d’administration de PostgreSQL
  • de vous aider à charger une couche shapefile dans votre nouvelle base
  • de charger votre couche Postgis dans QGis

Continuer la lecture de « Débuter avec Postgres/Postgis »

Les outils SIG de validation des géométries(2) : Spatialite et PostGis

Dans l’article précédent (Les outils SIG de validation de géométries (1)) nous avons traité la couche des communes italiennes (com2011.shp) avec le vérificateur de géométries d’ArcMap. Nous n’avons détecté aucune anomalie.

Maintenant, chargeons cette couche dans une base Spatialite et voyons ce que nous trouvons. Comme il a été indiqué précédemment, ceci est valable pour une base PostGis, les requêtes sql utilisées étant rigoureusement les mêmes.

Continuer la lecture de « Les outils SIG de validation des géométries(2) : Spatialite et PostGis »

Les outils SIG de validation des géométries (1)

Les algorithmes de gestion et de traitement des données SIG sont construits avec l’hypothèse que la géométrie des entités répond à certaines spécifications. Lorsque les algorithmes de traitement des données traitent des données qui ne respectent pas ces spécifications, le logiciel peut tout simplement planter ou, pire, l’opération peut réussir sans problème apparent, mais le résultat est faux. Le sujet est compliqué car il n’y a presque pas de documentation relative à ce que fait chaque logiciel. Et si vous pensez qu’une commande « Réparer les géométries » vous tire d’affaire, vous êtes loin du compte… Continuer la lecture de « Les outils SIG de validation des géométries (1) »