Développer une application avec pgrouting sous Windows (4):zones de chalandise et isochrones

pgRouting comprend une fonction appelée pgr_drivingDistance, qui, en conjonction avec trois autres fonctions, pgr_withPointsDD, pgr_alphaShape et pgr_pointsAsPolygon, permet de déterminer quels chemins ont un certain coût par rapport à un point de départ ou d’arrivée.

La zone qui entoure ces chemins est désignée comme une zone de chalandise. pgr_drivingDistance, en conjonction avec pgr_pointsAsPolygon est souvent utilisée pour déterminer les exigences de couverture d’un service ou pour déterminer les emplacements optimaux pour de nouvelles installations.

Par exemple, si vous avez une caserne de pompiers, vous devez déterminer toutes les parties de la ville qui peuvent être atteintes dans les cinq minutes. Un problème inverse serait de trouver toutes les parties de la ville où les résidents peuvent conduire jusqu’à un hôpital dans les cinq minutes. Continuer la lecture de « Développer une application avec pgrouting sous Windows (4):zones de chalandise et isochrones »

Développer une application avec pgrouting sous Windows (3):l’algorithme Dijkstra

L’algorithme de Dijkstra prend en entrée un graphe orienté pondéré par des réels positifs et un sommet source. Il s’agit de construire progressivement un sous-graphe dans lequel sont classés les différents sommets par ordre croissant de leur distance minimale au sommet de départ. La distance correspond à la somme des poids des arcs empruntées. Continuer la lecture de « Développer une application avec pgrouting sous Windows (3):l’algorithme Dijkstra »

Développer une application avec pgrouting sous Windows (1)

Voici une série d’articles permettant de mettre en place une application web de routage (calcul d’itinéraires) totalement autonome, c’est à dire n’utilisant aucun service web ni api pour le calcul de l’itinéraire.
Nous mettrons en place la base de données contenant le réseau routier (ou fluvial, etc.) avec Postgresql, puis nous mettrons en place un flux wms avec Geoserver et, enfin, nous développerons une page de calcul avec OpenLayers 3. Le tout sous Windows.

Dans ce premier article nous verrons la mise en place de la base de données du réseau. Continuer la lecture de « Développer une application avec pgrouting sous Windows (1) »

Mise à jour d’une base Postgresql/Postgis avec LibreOffice

Même si cela peut paraître bizarre (utiliser un outil non SIG pour mettre à jour une base SIG) il y a des occasions où cela s’avère très utile.

Une base SIG comporte deux types d’informations: l’information spatiale (géométrie) et l’information attributaire. Pour de nombreux projets, sur le terrain, on retrouve du personnel qui n’est pas formé au SIG mais qui a la charge de maintenir les informations, surtout attributaires, d’une base SIG.

Il est plus facile de mettre à leur disposition un outil tel que LibreOffice plutôt que de les former au SIG. Continuer la lecture de « Mise à jour d’une base Postgresql/Postgis avec LibreOffice »

Débuter avec PostgrSQL/Postgis -Introduction à pgAdmin3

Suite de l’article précédent (Débuter avec Postgres/Postgis ), nous aborderons dans celui-ci une introduction à l’administration des bases Postgres/postgis, le chargement d’un shapefile et la connexion et chargement de la couche Postgis à partir de QGis.

Une mise à jour de cet article en utilisant pgAdmin 4 est disponible en suivant ce lien.

La manière la plus pratique d’administrer des bases de données PostgreSQL est d’utiliser l’interface graphique pgAdmin3.

Cet outil s’installe automatiquement lors de l’installation de PostgreSQL. Vous pouvez le lancer à partir de la barre de programmes:

lancement de pgAdmin III Continuer la lecture de « Débuter avec PostgrSQL/Postgis -Introduction à pgAdmin3 »

Débuter avec Postgres/Postgis

La documentation générale de PostgreSQL est excellente, et très riche, mais pour les utilisateurs de QGis (et peut-être ceux d’ArcGis) on a du mal à trouver un document plus léger expliquant la procédure d’installation de Postgres, puis de Postgis, de manière à avoir une base de données opérationnelle en quelques minutes. De quoi voir les possibilités et le fonctionnement du couple Postgis/QGis sans passer par une formation poussée. Bien sûr, une fois ce tour superficiel passé, vous pourrez vous attaquer à la lecture de la documentation officielle et apprendre à administrer où à développer sous Postgres.
Cet  article a pour but:

  • d’installer Postgresql et Postgis sur votre ordinateur (nous verrons d’abord l’installation sous Windows, plus simple)

L’article suivant a pour but:

  • de vous donner les clés d’utilisation de l’interface PgAdmin , l’outil d’administration de PostgreSQL
  • de vous aider à charger une couche shapefile dans votre nouvelle base
  • de charger votre couche Postgis dans QGis

Continuer la lecture de « Débuter avec Postgres/Postgis »