Plus de 50000 cartes anciennes en accès libre

La Bibliothèque de l’Université du Texas a le projet de mettre en ligne l’ensemble de sa riche collection de cartes. Pour l’instant, quelques 50000 documents sont disponible en ligne.

Notez cette adresse et gardez-la dans vos favoris: http://www.lib.utexas.edu/maps/ car de nouveaux documents sont mis en ligne continuellement.

Voyons un peu quelques exemples de ce que vous pouvez trouver pour la France. Nous avons commencé à géoréférencer les cartes pour la France. Vous les trouverez sur la page CARTES. Continuer la lecture de « Plus de 50000 cartes anciennes en accès libre »

Comment trouver le systèmes de coordonnées d’une couche dans ArcGis 10.X?

Normalement, toutes les couches de données géographiques possèdent la description relative au système de coordonnées. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas. En général se problème se double avec celui de ne pas (ou plus) pouvoir contacter le producteur de la donnée.

Diagnostic du problème

A- Vous demandez à Arcmap de charger la couche et vous voyez un message d’avertissement : « Les sources de données ajoutées suivantes n’ont pas d’informations de référence spatiale. Ces données peuvent être affichées dans ArcMap, mais elles ne peuvent pas être projetées. »
Si c’est une couche de données vectorielle (points, lignes, polygones), les données doivent manquer de système de coordonnées défini. Dans le cas de fichiers de formes, il manque le fichier PRJ.

B- Vous demandez à Arcmap de charger la couche et, sans avoir aucun message d’avertissement ou d’erreur, vous ne voyez pas vos nouvelles données, ou elles sont complètement ailleurs de là où elles devraient être.
Si c’est une couche de données vectorielle (points, lignes, polygones), les données ont un système de coordonnées défini, mais il est faux. Le fichier PRJ existe , mais son contenu est erroné.

Procédure de recherche

Dans cet article nous essayons de vous apporter un guide pour déterminer le système de projection d’une couche de données SIG, quand elle est inconnue.

Nous nous sommes limités aux systèmes couramment utilisés en France par les différents organismes et administrations : les projections Lambert et Lambert93, les projections UTM et les données non projetées (géographiques en latitude/longitude).

Bien sûr, il en existe beaucoup d’autres, utilisées ponctuellement. Mais il est impossible de les déterminer sans un véritable travail de détective.
Les cartes suivantes montrent les différentes zones concernées par chaque type de système de projection.

Nous donnons comme acquis que vous savez utiliser ArcGis et que vous possédez d’autres données de référence qui vous permettront de comparer et de juger des résultats obtenus.

Vous pouvez télécharger le document pdf de cet article sur le site de NASCA, en cliquant ici.

Vous devez trouver la plage de valeurs X et Y contenues dans les données.

1- Démarrez ArcMap avec un nouveau document vide
2- Ajoutez les données dotées du système de coordonnées inconnu. Les données ne doivent pas avoir de système de coordonnées défini. Dans le cas de fichiers de formes, il ne doit pas posséder de fichiers PRJ. S’il y en a un, renommez-le différemment.
3- Cliquez avec le bouton droit sur le nom de la couche dans la table des matières,
4- Cliquez sur Propriétés pour ouvrir la boîte de dialogue Propriétés de la couche,
5- Sélectionnez l’onglet Source, puis examinez l’étendue des données. Dans la partie haute de la fenêtre)

Le terme système de coordonnées peut s’appliquer à des données exprimées en degrés décimaux (coordonnées géographiques) ou à un système de coordonnées projetées exprimé en mètres.
Si les coordonnées indiquées dans la zone Etendue sont exprimées en degrés décimaux, elle seront comprises entre -180 et +180 pour les longitudes (valeurs de Gauche et Droite)et entre -90 et +90 pour les latitudes (valeurs de Haut et Bas). Le système des données sera à rechercher dans la section « Systèmes de coordonnées géographiques » d’ArcGis. Il reste à trouver le système géodésique (Datum) des données. (Voir plus loin)

Si les coordonnées indiquées dans la zone Etendue sont de l’ordre des centaines de millier ou des millions, il s’agit de mètres. Le système des données sera à rechercher dans la section « Systèmes de coordonnées projetées » d’ArcGis, et il restera aussi à trouver le système géodésique (Datum) des données.

Trouver le système de projection

Ci-après vous trouverez un cheminement logique en se basant sur la plage de valeurs « Etendue » de votre couche. En plus de ces valeurs, nous utiliserons la zone des données par rapport à trois cartes.

Carte N°1 : zones NTF Lambert

Carte N°2 : zones Lambert 93

Carte N°3 : fuseaux UTM

Coordonnées Y < 1 000 000
————Coordonnées X entre 0 et 1 100 000
—————–Voir sur la carte N°1
——————-Si vos données sont en zone Lambert I
———————–Les données sont en NTF Lambert I zone , code EPSG 27561.
——————-Si vos données sont en zone Lambert II
———————–Les données sont en NTF Lambert II zone , code EPSG 27562. –
——————-Si vos données sont en zone Lambert III
———————–Les données sont en NTF Lambert III zone , code EPSG 27563.
——————Si vos données sont en zone Lambert IV
———————–Les données sont en NTF Lambert IV zone , code EPSG 27564.
Coordonnées Y entre 1 000 000 et 2 000 000
————-Coordonnées X entre 0 et 1 100 000
—————–Voir sur la carte N°1
——————-Si vos données sont en zone Lambert I
———————–Les données sont en NTF Lambert I carto , code EPSG 27571.
————–Coordonnées X entre 1 000 000 et 2 500 000
—————–Voir sur la carte N°2
——————-Si vos données sont en zone 1 (verte)
———————–Les données sont en RGF Lambert CC42 , code EPSG 3942.
Coordonnées Y entre 2 000 000 et 3 000 000
————–Coordonnées X entre 0 et 1 100 000
—————–Voir sur la carte N°1
——————-Si vos données sont en zone Lambert II
———————–Les données sont en NTF Lambert II carto , code EPSG 27572
——————-Si vos données sont en dehors de la zone Lambert II
———————–Les données sont en NTF Lambert II étendu , code EPSG 27572 .
————–Coordonnées X entre1 000 000 et 2 500 000
—————–Voir sur la carte N°2
——————-Si vos données sont en zone 2 (bleue)
———————–Les données sont en RGF Lambert CC43 , code EPSG 3943.
Coordonnées Y entre 3 000 000 et 4 000 000
————–Coordonnées X entre 0 et 1 100 000
—————–Voir sur la carte N°1
——————-Si vos données sont en zone Lambert III
———————–Les données sont en NTF Lambert III carto , code EPSG 27573.
————–Coordonnées X entre1 000 000 et 2 500 000
—————–Voir sur la carte N°2
——————-Si vos données sont en zone 3 (verte)
———————–Les données sont en RGF Lambert CC44 , code EPSG 3944.
Coordonnées Y entre 4 100 000 et 4 300 000
————–Coordonnées X entre 500 000 et 600 000
—————–Voir sur la carte N°1
——————-Si vos données sont en zone Lambert IV
———————–Les données sont en NTF Lambert IV carto , code EPSG 27574.
Coordonnées Y entre 4 000 000 et 5 000 000
————–Coordonnées X entre 200 000 et 750 000
—————–Voir sur la carte N°3
——————-Si vos données sont en zone Fuseau 30
———————–Les données sont en WGS84 UTM 30N , code EPSG 32630.
——————-Si vos données sont en zone Fuseau 31
———————–Les données sont en WGS84 UTM 31N , code EPSG 32631.
——————-Si vos données sont en zone Fuseau 32
———————–Les données sont en WGS84 UTM 32N , code EPSG 32632.
————–Coordonnées X entre 1 000 000 et 2 500 000
—————–Voir sur la carte N°2
——————-Si vos données sont en zone 4 (bleue)
———————–Les données sont en RGF Lambert CC45 , code EPSG 3945.
Coordonnées Y entre 5 000 000 et 6 000 000
————–Coordonnées X entre 200 000 et 750 000
—————–Voir sur la carte N°3
——————-Si vos données sont en zone Fuseau 30
———————–Les données sont en WGS84 UTM 30N , code EPSG 32630.
——————-Si vos données sont en zone Fuseau 31
———————–Les données sont en WGS84 UTM 31N , code EPSG 32631.
——————-Si vos données sont en zone Fuseau 32
———————–Les données sont en WGS84 UTM 32N , code EPSG 32632.
————–Coordonnées X entre 1 000 000 et 2 500 000
—————–Voir sur la carte N°2
——————-Si vos données sont en zone 5 (verte)
———————–Les données sont en RGF Lambert CC46 , code EPSG 3946.
Coordonnées Y entre 6 000 000 et 7 000 000
————–Coordonnées X entre 0 et 1 250 000
—————–Voir sur la carte N°2
——————-Si vos données SONT en zone 6 (bleue)
——————-Il y a deux possibilités, vous devrez les tester par rapport à une
——————-couche connue pour déterminer laquelle est la bonne.
———————-Les données peuvent être en RGF Lambert 93 , code EPSG 21546.
———————-Ou bien
———————-Les données peuvent être en RGF Lambert CC47 , code EPSG 3947.
——————-Si vos données NE SONT PAS en zone 6 (bleue)
———————-Les données sont en RGF Lambert 93 , code EPSG 21546.
————–Coordonnées X entre 1 250 000 et 2 500 000
—————–Voir sur la carte N°2
——————-Si vos données sont en zone 6 (bleue)
———————-Les données sont en RGF Lambert CC47 , code EPSG 3947.
Coordonnées Y entre 7 000 000 et 8 000 000
————–Coordonnées X entre 1 000 000 et 2 500 000
—————–Voir sur la carte N°2
——————-Si vos données sont en zone 7 (verte)
———————-Les données sont en RGF Lambert CC48 , code EPSG 3948.
Coordonnées Y entre 8 000 000 et 9 000 000
————–Coordonnées X entre 1 000 000 et 2 500 000
—————–Voir sur la carte N°2
——————-Si vos données sont en zone 8 (bleue)
———————-Les données sont en RGF Lambert CC49 , code EPSG 3949.
Coordonnées Y entre 9 000 000 et 10 000 000
————–Coordonnées X entre 1 000 000 et 2 500 000
—————–Voir sur la carte N°2
——————-Si vos données sont en zone 9 (verte)
———————-Les données sont en RGF Lambert CC50 , code EPSG 3950.

Si vous suivez la procédure pour trouver le système de coordonnées pour QGis, il est temps de retourner sur l’article Comment trouver le systèmes de coordonnées d’une couche dans QGis ? en cliquant ici

Trouver le système géodésique (DATUM)

Une fois franchies les deux premières étapes il reste un dernier point à déterminer. Tout système de localisation se réfère obligatoirement à un centre de la Terre. Comme la Terre n’est pas une sphère parfaite, et qu’il faut calculer son centre, il y eu plusieurs manières de le calcule et par conséquent, plusieurs « centres » différents. La différence n’est pas énorme et jusqu’à il y a quelques décennies ce n’était qu’une discussion plutôt théorique, la différence de positionnement résultante étant en général inférieure à 300m.

En principe, un système de coordonnées est toujours associé à un système géodésique.
Les projections Lambert 1,2,3,4 et 2 étendue sont toujours associées au système NTF (Nouvelle triangulation française)
Les projections Lambert 93, et CC42 à 50 sont toujours associées au système RGF.
Donc, si dans l’étape précédente vous êtes arrivés à définir une de ces projections, le travail est fini.

Pour les projections UTM 30 à 32, en principe le système associé est le systèmes WGS84. Mais elles peuvent aussi être associées au système Europe 50.
Dans le cas des données géographiques (non projetées) elles sont aussi associées en générale au système WGS84, mais on peut aussi les trouver associées au système NTF ou Europe 50.

Comment faire pour le savoir?
Il faut disposer d’une couche de données de référence, avec le système de projection défini correctement et surtout, ayant une bonne précisions (détail).
Dans un projet nouveau dans ArcMap, chargez cette couche de référence.
Ouvrez les propriétés de la couche->Source et notez le système géodésique(DATUM) de cette couche: vous le trouverez tout en bas de la fenêtre Source des données.
Dans ArcCatalog, définissez le système de coordonnées de la couche inconnue telles que vous l’avez déterminé dans les étapes précédentes, en prenant le système géodésique le plus courant:WGS84

Chargez la couche dans ArcMap.
Si vous n’avez aucun message,

    -et les données apparaissent au bon endroit et qu’il n’y a pas de léger décalage (100-300m), vous avez fini. La définition que vous avez adopté est la bonne.
    -et vous avez un décalage de toutes vos entités, de l’ordre de 100 à 300m, vos données ne sont pas en WGS84. Le système de coordonnées (UTM ou géographique) est bon, mais vos données ne sont pas en WGS84. Elles doivent être en Europe 50 ou NTF.

Par contre vos données de référence sont elles en WGS84, si non il y aurait eu une message.
Si vos entités sont décalées vers le bas(SW) d’environ 230m, c’est que votre couche est en NTF.
Si vos entités sont décalées vers le haut (NE) d’environ 130m, c’est que votre couche est en Europe 50.
Enlevez la couche d’ArcMap. Dans ArcCatalog allez dans propriétés de la couche et Système de cordonnées XY, double cliquez sur le système de coordonnées. La fenêtre d’édition du système s’ouvre. Cliquez sur modifier et allez dans « Systèmes de coordonnées géographiques »-> « Europe » et cliquez soit sur NTF(Paris) ou Europe Datum 1950.
Si vous avez un message d’avertissement,

C’est que votre couche de référence n’est pas en WGS84. Il faut configurer les transformations, si non, même si tout paraît correct,en réalité ce sera faux.
Cliquez sur le bouton transformations, déployez la fenêtre « Utilisant » et sélectionnez
NTF_Paris_To_WGS_1984 si vous êtes en NTF

ou alors
ED_1950_To_WGS_1984_1 si vous eêtes en Europre 50

Si les données apparaissent au bon endroit et qu’il n’y a pas de léger décalage (100-300m), vous avez fini. La définition que vous avez adopté (WGS84) est la bonne.
Si vous êtes en NTF et les données sont décalées d’environ 230m, la couche inconnue est aussi en NTF.
Si vous êtes en NTF et les données sont décalées d’environ 80m, la couche inconnue est en Europe 50.
Si vous êtes en Europe 50 et les données sont décalées d’environ 130m, la couche inconnue est aussi en Europe 50.
Si vous êtes en Europe 50 et les données sont décalées d’environ 80m, la couche inconnue est en NTF.