La projection Nord de Guerre, comment la gérer sous ArcGis.

Origine de la projection Nord de Guerre

Voici un extrait de la thèse soutenue en novembre 2005 par Nicolas Guilhot, actuellement Maître de conférences en histoire et gestion à l’IFROSS – Université Lyon 3, à l’Ecole doctorale des sciences des sociétés et du droit de l’Université LYON II – LUMIERE. Ceux souhaitant consulter le texte complet se reporteront au site : http://theses.univ-lyon2.fr/documents/lyon2/2005/guilhot_n
« Comme dans de nombreux autres domaines de la cartographie officielle, la première guerre mondiale confirma et accentua l’évolution en cours dans les systèmes de projection employés. Si la préférence pour la qualité de conformité ne fut pas remise en question, un système de projection plus adapté aux nouveaux besoins militaires fut adopté. En effet, la guerre de position et le rôle central du tir d’artillerie d’après cartes avaient démontré la nécessité pour les militaires de disposer de coordonnées non plus seulement géographiques (degrés ou grades), mais aussi rectangulaires (kilométriques) afin de pouvoir obtenir les coordonnées d’une position directement par leur mesure sur la carte. Or le système polycentrique ne permettait pas d’assembler plusieurs feuilles selon un système cohérent de coordonnées rectangulaires, une lacune particulièrement problématique compte tenu de la faible surface couverte par les coupures des plans directeurs. Pour les canevas de tir et les plans directeurs dressés pendant la guerre, le SGA avait donc adopté en 1915 la projection de Lambert, une projection conique modifiée conforme. Continuer la lecture de « La projection Nord de Guerre, comment la gérer sous ArcGis. »