Tutoriel: créer une carte d’aptitude avec ArcMap, avec et sans critères flous (5)

Nous avons préparé les données correspondantes à chaque critère, en les transformant en nombres flous.
Nous avons vu dans le déroulement de la confection de la carte d’aptitude avec Spatial Analyst qu’il y avait des valeurs de certains critères qui étaient totalement excluantes : si le type de terrain est un plan d’eau ou une zone humide la valeur résultante ne peut être différente de zéro.
La valeur de la pente est aussi un critère excluant: à partir d’une certaine valeur il devient impossible de construire un bâtiment.

Avant de nous lancer dans l’élaboration de la carte d’aptitude, nous devons décider comment nous allons traiter ces exclusions. Continuer la lecture de « Tutoriel: créer une carte d’aptitude avec ArcMap, avec et sans critères flous (5) »

Tutoriel: créer une carte d’aptitude avec ArcMap, avec et sans critères flous (1)

Une carte d’aptitude est la réponse à la question : Où se situe le meilleur emplacement pour une nouvelle ressource ? Le résultat que vous recherchez est une carte représentant tous les sites candidats (classés du plus approprié au moins approprié) qui conviendraient à l’installation d’une nouvelle ressource. Cette carte est une carte d’aptitude classée car elle montre une plage relative de valeurs indiquant le degré d’adéquation de chaque emplacement sur la carte, en tenant compte des critères que vous entrez dans votre étude.

Nous allons suivre le tutoriel Spatial Analyst d’ArcGis (http://help.arcgis.com/fr/arcgisdesktop/10.0/pdf/tutorial_spatial_analyst.pdf ainsi que http://help.arcgis.com/fr/arcgisdesktop/10.0/help/index.html#//00nt00000002000000) en parallèle: en utilisant les outils classiques basés sur la logique booléenne, et en utilisant les outils basés sur des critères souples (nombres flous). Nous pourrons ainsi voir ce qu’apportent réellement ces nouveaux outils et en quoi cette démarche se démarque du processus classique.

Continuer la lecture de « Tutoriel: créer une carte d’aptitude avec ArcMap, avec et sans critères flous (1) »

Modeleur graphique QGis 2.8: Itération, emboîtement, export en script Python

L’exécution d’algorithmes de modèle par itération

Dans le chapitre précédent nous avons exécuté notre modèle qui sélectionne et découpe les parcelles situées à moins de 500 mètres de nos installations ostréicoles. Le résultat est une seule couche de parcelles. Mais nous pourrions vouloir récupérer les parcelles de chaque installation dans une couche séparée. Nous avons neuf installations, nous voudrions avoir donc neuf couches.
Dans le premier cas, si une parcelle se situe à moins de 500 m de deux ou plus installations, elle n’apparaît qu’une seule fois. Dans le deuxième cas, nous aurions cette parcelle dans autant de couches que d’installations se situant à moins de 500 m d’elle.

Avec le modeleur graphique de QGis, cette opération est extrêmement simple. Continuer la lecture de « Modeleur graphique QGis 2.8: Itération, emboîtement, export en script Python »

Exécuter, éditer, documenter et stocker un modèle de traitement dans QGis 2.8

Exécuter un modèle

Le modèle peut être exécuté de deux manières:

  • depuis la fenêtre du modeleur graphique, ou
  • depuis le panneau Boîte à outils de traitement.

Pour exécuter un modèle à partir de la fenêtre de modeleur graphique, cliquez sur le bouton Lancer le modèle : Continuer la lecture de « Exécuter, éditer, documenter et stocker un modèle de traitement dans QGis 2.8 »

Les algorithmes de traitement dans le Modeleur Graphique QGis 2.8

Ajout d’algorithmes dans le modeleur graphique

Les algorithmes sont ajoutés dans le modeleur graphique de la même manière que les données en entrée. Pour cela, il suffit de sélectionner l’onglet Algorithmes à la place de l’onglet Entrées, pour voir l’affichage correspondant au panneau Boîte à outils de traitements. Continuer la lecture de « Les algorithmes de traitement dans le Modeleur Graphique QGis 2.8 »

Les données en entrée dans le Modeleur Graphique de QGis 2.8

Chapitre 2: Ajout de données en entrée dans le Modeleur Graphique

Pour commencer un modèle, vous devrez définir les entrées. Le modeleur graphique accepte les types d’entrée suivants :
• Booléen
• Étendue
• Fichier
• Nombre
• Couche raster
• Chaîne
• Table
• Champ de table
• Couche vecteur
Pour ajouter une entrée, double-cliquez sur la catégorie appropriée à partir de l’onglet Entrées ou faites glisser l’entrée sur la fenêtre graphique du Modeleur. Continuer la lecture de « Les données en entrée dans le Modeleur Graphique de QGis 2.8 »

Tutoriel bases de données SpatiaLite sous QGis 2.8 Wien

Ce tutoriel vous fournit les différentes étapes pour gérer des bases de données dans QGIS. Même si QGIS peut gérer plusieurs types de bases de données, nous avons utilisé ici SpatiaLite car il fournit un bon nombre de fonctionnalités sans nécessiter d’installation particulière et en demandant très peu de travail d’administration.
En utilisant le gestionnaire de base de données inclus dans QGis, vous pouvez effectuer un certain nombre d’opérations sur les bases de données.
Les principales opérations sont : créer des index, des vues spatiales et non spatiales, import et export de données, exécuter des requêtes. Après avoir vu le gestionnaire de base de données QGis et les principes d’utilisation de SpatiaLite dans ce tutoriel, vous serez bien équipé pour écrire des requêtes plus complexes et profiter pleinement des commandes SQL et SpatiaLite SQL.

Mise à jour du 26/01/2018

Alex Nordeen m’a informé de la disponibilité d’un ensemble de tutoriels sur SQLite. Le tutoriel couvre les bases de SQLite (introduction, guide d’installation, la base de données et les opérations de table). Il introduit également les types de données, les clés, les clauses, les requêtes et les jointures,SQLite Index, Trigger, View et Functions). Voici le lien de cet ensemble de tutos.

 

Continuer la lecture de « Tutoriel bases de données SpatiaLite sous QGis 2.8 Wien »

Tutoriel ArcGis Pro 1.0 Français : 4.3 – ajouter une mise en page

Si la création d’une carte est relativement proche de ce que l’on fait dans ArcMap, autant la création d’une mise en page va vous demander un exercice intellectuel non négligeable. Le ruban d’ArcGis Pro permet de rassembler des commandes qui, dans Arcmap, sont un peu éparpillées. Le seul endroit ou l’on peut dire que tout est assez bien regroupé c’est la partie Mise en Page d’ArcMap. Dans ArcGis Pro vous allez vous promener d’onglet en onglet et de bouton en bouton… Alors, prenons notre courage à deux mains et attaquons la Mise en Page dans ArcGis Pro. Continuer la lecture de « Tutoriel ArcGis Pro 1.0 Français : 4.3 – ajouter une mise en page »

Tutoriel ArcGis Pro 1.0 Français : 4 – les Vues cartographiques

Dans le chapitre précédent nous avons ajouté une couche de données à une carte. Cette carte nous l’avons créée à partir du ruban
ajouter une carte à partir du ruban

Mais ce bouton est un bouton partagé, c’est à dire que, par défaut si l’on clique dessus il va provoquer la création d’une carte, mais si on déploie les option, on pourra effectuer d’autres opérations. Lesquelles? Continuer la lecture de « Tutoriel ArcGis Pro 1.0 Français : 4 – les Vues cartographiques »