Tutoriel Modeleur Graphique de QGis 2.8

Tutoriel Modeleur Graphique de QGis 2.8

Dans ce tutoriel, nous allons aborder l’automatisation des chaînes de traitement avec le modeleur de traitement de QGIS.
Nous allons voir comment mettre en place, éditer, documenter et exécuter un modèle. Vous apprendrez comment ajouter des données en entrée et des algorithmes de traitement dans un modèle. Nous allons voir aussi comment exécuter les modèles de manière itérative ainsi que la manière de les emboîter les uns dans les autres, et comment les exécuter en mode batch.

Tout d’abord, nous introduirons le modeleur et nous explorerons les divers types d’entrées et d’algorithmes disponibles pour les modèles. Puis, nous allons, par des exemples étape par étape, voir comment développer un modèle qui peut être ajouté à la boîte à outils de traitement.
Continuer la lecture de « Tutoriel Modeleur Graphique de QGis 2.8 »

Mise à jour d’ArcGis Pro 1.0 : petite recueil de mauvaises surprises au 28/5/15

Vous avez installé ArcGis Pro 1.0 et commencé à regarder ce nouvel outil. Vous allez découvrir une grande quantité de bonnes choses, plus ou moins évidentes à première vue. Mais aussi, petit à petit, quelques petites (ou grandes) mauvaises surprises.

Nous avons listé ici quelques unes. Comme la liste n’est pas forcément complète, nous la mettrons à jour régulièrement.

Voici donc la liste au 28 mai 2015:

Continuer la lecture de « Mise à jour d’ArcGis Pro 1.0 : petite recueil de mauvaises surprises au 28/5/15 »

ArcGis<->QGis Comment partager les données?

De plus en plus on a une cohabitation d’ArcGis avec QGis. On garde ArcGis pour les opérations lourdes et on utilise QGis pour le travail plus léger, même si QGis est tout à fait capable d’assumer beaucoup plus que cela. Gratuit, plus facile à prendre en main, QGis sera plus utilisé pour des applications portables. Mais reste toujours le souci de partager les données entre ces deux logiciels. Pour bien travailler avec ArcGis on utilise les geodatabases, mais il n’est pas possible d’y accéder à ce type de données à partir de QGis. On opte alors par un export en shapefile qui lui, est accessible sans problème par les deux logiciels. Sauf que ce format, vieux de plus de 30 ans, pose pas mal de problèmes. Nous allons voir dans cet article une option un peu méconnue, l’utilisation de bases de données Spatialite, pour communiquer entre les deux logiciels.
Continuer la lecture de « ArcGis< ->QGis Comment partager les données? »

Comment créer une version portable de QGis 2.8

Qu’est-ce qu’une application portable?

Une application portable (ou logiciel portable) est un programme informatique caractérisé par sa portabilité, c’est à dire sa capacité à fonctionner dans différents environnements d’exécution. Il ne requiert pas d’installation préalable, ne dépend pas de composants externes et n’engendre pas de modification durable du système par son fonctionnement.
Ces applications sont utiles pour travailler sur un ordinateur dont la politique de sécurité n’autorise pas d’installations, ou pour éviter d’apporter des modifications durables à un ordinateur utilisé temporairement. On peut alors faire usage de l’application à partir d’un stockage amovible comme une clé USB.

Nous verrons ici comment créer soi-même une version portable de QGis 2.8, soit pour pouvoir l’utiliser sans installation, soit pour diffuser des applications utilisant QGis.
Continuer la lecture de « Comment créer une version portable de QGis 2.8 »

Tutoriel bases de données SpatiaLite sous QGis 2.8 Wien

Ce tutoriel vous fournit les différentes étapes pour gérer des bases de données dans QGIS. Même si QGIS peut gérer plusieurs types de bases de données, nous avons utilisé ici SpatiaLite car il fournit un bon nombre de fonctionnalités sans nécessiter d’installation particulière et en demandant très peu de travail d’administration.
En utilisant le gestionnaire de base de données inclus dans QGis, vous pouvez effectuer un certain nombre d’opérations sur les bases de données.
Les principales opérations sont : créer des index, des vues spatiales et non spatiales, import et export de données, exécuter des requêtes. Après avoir vu le gestionnaire de base de données QGis et les principes d’utilisation de SpatiaLite dans ce tutoriel, vous serez bien équipé pour écrire des requêtes plus complexes et profiter pleinement des commandes SQL et SpatiaLite SQL. Continuer la lecture de « Tutoriel bases de données SpatiaLite sous QGis 2.8 Wien »

Requêtes et vues d’une base SpatiaLite dans QGis 2.8

Une des différences les plus marquées entre la gestion des données avec des fichiers shape et une base de données est la possibilité de créer des « vues » différentes sur les mêmes données. Dans cet article, le dernier de la série consacrée à l’utilisation de SpatiaLite avec QGis nous verrons comment construire des requêtes SQL pour générer des vues SpatiaLite.
DB Manager possède une fenêtre SQL qui permet la construction de requêtes SQL et de les exécuter sur une base de données. Cet article montre comment utiliser la fenêtre SQL pour interroger une table et créer une vue spatiale en SpatiaLite. Continuer la lecture de « Requêtes et vues d’une base SpatiaLite dans QGis 2.8 »

La gestion des tables d’une base de données SpatiaLite avec QGis 2.8

La gestion d’une base de données SpatiaLite est très simple. Le gestionnaire de base de données de QGis fournit les fonctions pour créer, renommer, modifier, supprimer et vider les tables à l’aide des outils disponibles dans le menu Table du gestionnaire. Dans cet article nous verrons en détail chacun de ces outils.
Continuer la lecture de « La gestion des tables d’une base de données SpatiaLite avec QGis 2.8 »

Importer des tables dans une base de données SpatiaLite avec QGis 2.8

Nous avons vu dans l’article précédent (Créer une base de données SpatiaLite avec QGis 2.8 ) comment importer un fichier shape dans une base SpatiaLite. La méthode est la même pour les autres types de données spatiales (kml,gml,…). Nous verrons maintenant comment importer des données non spatialisées (Excel, txt,csv,…) et surtout celles contenant des attributs de localisation (XY, Lat/Lon,…) tout en créant leur géométries. Nous verrons aussi comment exporter les tables SpatiaLite sous forme de fichiers shape. Continuer la lecture de « Importer des tables dans une base de données SpatiaLite avec QGis 2.8 »

Créer une base de données SpatiaLite avec QGis 2.8

Si vous commencez a en avoir assez de gérer vos données sous forme de fichiers shape (le format date quand même des années 80!) et vous souhaitez une véritable base de données pour vos projets, en général vous vous orienterez vers PostGis. L’écart est grand et le saut pas facile à faire. Nous abordons dans cet article une autre solution, les bases de données SpatiaLite. Et le passage se fera en douceur… Continuer la lecture de « Créer une base de données SpatiaLite avec QGis 2.8 »

Introduction à la Toolbox de QGis 2.8

Quand on est amené à utiliser un outil de la toolbox de QGis, on est généralement pris dans le feu de l’action et on omet quelque points préalables de configuration. Comme toujours, à un moment ou un autre on sera bien forcés d’y revenir pour lever un blocage. Alors voici quelques points à savoir avant de se lancer avec la toolbox.
Continuer la lecture de « Introduction à la Toolbox de QGis 2.8 »