Tutoriel Modeleur Graphique de QGis 2.8

Tutoriel Modeleur Graphique de QGis 2.8

Dans ce tutoriel, nous allons aborder l’automatisation des chaînes de traitement avec le modeleur de traitement de QGIS.
Nous allons voir comment mettre en place, éditer, documenter et exécuter un modèle. Vous apprendrez comment ajouter des données en entrée et des algorithmes de traitement dans un modèle. Nous allons voir aussi comment exécuter les modèles de manière itérative ainsi que la manière de les emboîter les uns dans les autres, et comment les exécuter en mode batch.

Tout d’abord, nous introduirons le modeleur et nous explorerons les divers types d’entrées et d’algorithmes disponibles pour les modèles. Puis, nous allons, par des exemples étape par étape, voir comment développer un modèle qui peut être ajouté à la boîte à outils de traitement.

Les thèmes que nous traiterons dans ce tutoriel sont les suivants :

Chapitre 1: Introduction – Ouverture du modeleur graphique, configurer le modeleur et nommer un modèle.
Chapitre 2: Les données en entrée d’un modèle.
Chapitre 3: Les algorithmes de traitement dans un modèle
Chapitre 4: Exécuter, éditer, documenter et stocker un modèle
Chapitre 5: Itération et emboîtement de modèles. Export sous forme de script Python

Si vous souhaitez suivre le tutoriel avec les mêmes données, vous pouvez les télécharger en suivant ce lien

Chapitre 1 :Une introduction du modeleur graphique

Quand vous réalisez une analyse spatiale, ceci implique en général une série d’opérations. Le résultat d’une opération est utilisé comme entrée de l’opération suivante. Le résultat final vient conclure toute cette série d’opérations ou traitements. En utilisant le modeleur graphique, vous pouvez combiner ces différentes étapes dans un processus unique. L’interface du Modéleur Graphique vous permet de définir visuellement les données en entrée, les données en sortie et les algorithmes de traitement.
La totalité de l’analyse est alors prête à être utilisée, sous forme d’un outil personnalisé, dans la boîte à outils de traitement.

L’outil personnalisé va ressembler aux autres outils dans la boîte à outils de traitement. Vous le lancez par un double-clic, une fenêtre de paramétrage s’ouvre, et après l’identification des couches de données en entrée et des noms souhaités pour les sorties, toute l’analyse se déroulera en une seule étape.

Un avantage majeur de cette approche est que le travail analytique réalisé peut être modifié et exécuté à nouveau. Ceci permet de voir ou comprendre comment le changement de seuils ou des valeurs en entrée affectent les résultats d’une analyse.
Si vous réalisez une analyse pour la sélection de sites, vous utiliserez plusieurs critères à travers des classifications selon des seuils propres à chaque critère (distance, coût, etc.). Si vous vous demandez, à l’issue de l’analyse, quel serait le résultat en changeant un des seuils, si vous avez effectué l’analyse manuellement étape par étape, vous serez obligé de refaire toutes les étapes. Si, par contre, vous avez effectué l’analyse à l’aide d’un modèle, il suffira de modifier la valeur du seuil concerné et de ré-exécuter le modèle.

Un autre avantage est que le modèle pourra être réutilisé sur d’autres territoires, simplement en changeant les données en entrée.

Ouverture du modeleur graphique

Le modeleur graphique peut être ouvert à pqrtir de l’interface de QGIS en utilisant une des deux manières suivantes :
• En cliquant sur  Modeleur Graphique du menu Traitement
ouverture du modeleur graphique de Qgis par le menu traitements

• En activant le panneau Boîte à outils de traitements, puis dans Modèles -> Outils  cliquez sur Créer un nouveau modèle
ouverture du modeleur graphique ) partir de la toolbox de qgis
La fenêtre du modeleur de traitement s’ouvre. Sur le côté gauche de la fenêtre, il y a deux onglets : entrées et algorithmes. Ils servent à ajouter ces deux types d’éléments dans la fenêtre graphique du modeleur qui occupe le reste de la fenêtre.
fenêtre du modeleur de traitement de QGis 2.8

Configurer le modeleur et donner un nom à notre modèle

Avant de commencer un modèle, il est conseillé de configurer le modeleur. Les modèles sont enregistrés sous forme de fichiers au format JSON avec l’extension .model . Lorsque vous enregistrez un modèle, QGIS vous propose d’enregistrer le fichier dans le dossier de modèles. Vous pouvez définir l’emplacement du dossier modèles en accédant au menu Traitement | Options dans QGIS. Dans la section Modèles de la fenêtre d’options de traitement, vous pouvez spécifier l’emplacement du dossier modèles. Double-cliquez sur le chemin de dossier par défaut et le bouton Parcourir ([…]) s’affiche, vous permettant de sélectionner un autre emplacement :

configuration du répertoire de stockage des modèles de traitement

Pour illustrer les bases de l’utilisation du modeleur graphique, nous allons utiliser un exemple simple qui identifie les parcelles ostréicoles  situées autour des établissements ostréicoles. Il y aura trois entrées et deux algorithmes. Tout d’abord, nous allons donner  un nom à notre modèle ainsi qu’un nom de groupe. Pour cet exemple, comme le montre la capture d’écran suivante, nous avons ouvert le modeleur graphique et nommé le modèle parcelles riveraines et le groupe de modèles cadastre ostréicole.
Il s’agit du groupe et le nom avec lesquels le modèle s’affichera dans la boîte à outils de traitement.

donner un nom et un groupe au modèle graphique de qgis

Ensuite, on cliquera sur le bouton Enregistrer (bouton Sauver du modeleur graphique). La boîte de dialogue Enregistrer le modèle s’ouvre, par défaut, dans le dossier modèles. Ici, vous devez choisir un nom pour le fichier  .model. Nous l’appellerons parcellesriveraines.model.

fenêtre d'enregistrement du modèle

Le nom du modèle et le nom de groupe doivent être définis avant que le modèle soit enregistré. Si les modèles sont enregistrés dans le dossier modèles par défaut (..users/.qgis2/processing/models), ils apparaîtront comme outils de modèle dans le panneau de la boîte à outils de traitement (il apparaîtra sous son groupe dans la boîte à outils de traitement).

boîte à outils contenant le modèle créé

Le modèle s’affiche avec le nom qui a été rentré dans le  modeleur graphique, pas avec celui qui a été enregistré sur le disque.

Les modèles peuvent être enregistrés en dehors du dossier de modèles par défaut, mais dans ce cas, ils n’apparaîtront pas dans le panneau de la boîte à outils de traitement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *