Intégrer des prévisions météo marines et terrestres gratuites dans ArcGis

Nous allons voir comment intégrer dans un projet ArcGis les données de prévisions marines à 8 jours. Ces données sont fournies par les sociétés NASCA et ACTIMAR, via les produits enav-forecast. Outre les logiciels qui utilisent ces prévisions et qui permettent leur consultation et analyse (enav-viewer, enav-forecast, enav-forecast pour iPhone, enav-Pilot), ces entreprises mettent aussi à votre disposition un accès aux données par le biais d’une connexion WFS.

Quelles données sont disponibles?

En ce qui concerne le type de données, vous accédez aux prévisions à 8 jours , toutes les 3 heures, pour les paramètres suivants:

  • hauteur (en m),direction (en °) et période des vagues (en s)
  • mer croisée (direction des vagues en °,direction de la houle en °)
  • vitesse (en nds) et direction (en °) du vent moyen
  • vitesse (en nds) des rafales de vent
  • vitesse (en nds) et direction (en °) du courant de surface
  • température (en °C) de la surface de la mer
  • température (en °C) de l’air
  • pluviométrie (en mm)

Quelle maille de données?

La maille des prévisions gratuites est de 0,5°. D’autres mailles sont disponibles mais sous condition d’abonnement (voir les abonnements).
Les prévisions couvrent le monde entier.

Fréquence de mise à jour

Les prévisions sont mises à jour quatre fois par jour.

Établir la connexion WFS

Pour établir une connexion WFS vous devez avoir l’extension Data Interoperabilty ou FME Interoperability activée.
Dans la fenêtre ArcCatalog, double-cliquez sur « Add Interoperability connection » ou « Add FME Connection » (selon votre configuration)

La fenêtre de définition de la connexion WFS s’ouvre:
fenêtre de connexion WFS

Pour le format, sélectionnez: WFS (Web Feature Service)
Pour le Dataset, entrez l’adresse du site serveur : http://geoserver1.nasca.fr:8080/geoserver/wfs?
Pour le système de coordonnées sélectionnez : Système de coordonnées géographiques -> Monde -> WGS84

Cliquez sur « Paramètres » pour ouvrir la fenêtre de paramétrage:
paramétrage de la connexion wfs nasca -1

Laissez toutes les option par défaut SAUF:
Cliquez sur le bouton de recherche à côté du champ « Feature Types », puis cochez la case devant la couche « view_meteo99 {view_meteo99} »
Vous pouvez laisser le chiffre de 30000 dans Maxfeatures, mais selon la zone de travail que vous avez, vous pourrez le diminuer (cela accélère les recherches sur le serveur) ou l’augmenter jusqu’à 50000 (limite fixée sur le serveur). Chaque point de prévision comporte 66 prévisions (8 jours toutes les 3 heures). Comme il y a une prévision tous les 0,5° de latitude et de longitude, vous pouvez calculer au plus juste le nombre d’enregistrements maximum à rechercher sur le serveur.

En bas de la fenêtre de paramétrage:
paramétrage de la connexion WFS nasca - 2

Cochez la case « Use search enveloppe »
Définissez le système de coordonnées comme étant : EPSG:4326

Cliquez sur OK pour terminer la configuration de la connexion.

Une nouvelle connexion apparaît maintenant dans la liste des connexions Data Interoperability ou FME Interoperabiity (selon votre configuration).
couches de la connexion wfs à nasca

Vous n’allez utiliser que la couche de type « Point » : view_meteo99 Point

Afficher les données des prévisions

Chaque « point » de prévisions est en réalité une collection de 66 points. Pour pouvoir visualiser les prévisions pour une heure donnée, vous devrez effectuer une sélection sur l’ensemble des données de chaque point. Faire ce travail sur les requêtes vers le serveur est trop compliqué et cela ne vaut pas la peine. La méthode la plus efficace est d’afficher l’ensemble des données dans ArcMap et de créer une nouvelle couche sur votre poste de travail.

Pour récupérer les données, commencez par afficher la zone qui vous intéresse.
Modifiez le système de coordonnées du bloc de données en Système de coordonnées géographiques -> Monde -> WGS84
Cliquez sur « Ajouter des données » -> Data Interoperability ou FME Interoperabiity -> view_meteo99 Point
résultat du chargement des données dans ArcMap

Cliquez maintenant avec le bouton droit de la souis sur la nouvelle couche dans la fenêtre de légende -> Données -> Exporter des données et enregistrez les données dans un nouveau fichier shape ou dans une classe d’entités de geodatabase.

Symbologie des données des prévisions

Pour ce qui est des données simples (température, pluviométrie,…) la seule chose à ne pas oublier c’est que vous avez 66 points superposés à chaque endroit de prévision. Vous devez passer par une « requête de définition » (definition query) pour n’afficher qu’un pas de temps à la fois.
fefinition query sur la date et heure des prévisions
Vous avez deux attributs, le premier pour la date du jour, le deuxième pour l’heure du jour. ATTENTION! les heures sont en GMT pas en heure locale.

Pour les données complexes (vent, vagues, courant) vous avez au moins deux valeurs associées : direction et force. Le moyen classique d’afficher ce type de données est d’utiliser une flèche orientée selon la direction du phénomène et de lui attribuer soit une taille, soit une couleur différente selon la force.

Première chose à savoir: Comment est codée la direction du phénomène?
Toutes les directions présentes dans les attributs de la table indiquent la direction à partir de laquelle vient le phénomène (la direction d’où il vient).
Pour orienter les flèches, il faut appliquer au symbole une rotation (propriétés de la couche -> symbologie-> afficher par quantités -> bouton « Avancé »-> »Rotation ». Si vous choisissez un symbole « flèche vers le haut » et vous rentrez comme champ de rotation seulement le nom du champ direction, vos flèches indiqueront la direction contraire! Il faut, dans ce cas, utiliser une expression, pour la rotation, de type [champ direction]- 180.

Nous avons préparé trois fichiers de couche avec une symbologie standard qui devraient faire l’affaire. Vous pouvez les télécharger en cliquant ici.
La symbologie pour le vent est la suivante:
symbologie appliquée au vent
Les symboles utilisés sont les barbules standard, avec des incréments de 5 en 5 nœuds jusqu’à 50 nœuds, puis de 10 en 10.
Le champ rotation est corrigé de 180° pour avoir la bonne orientation des barbules.
La « requête de définition » est définie. Vous n’avez qu’à modifier la valeur de date et heure.

La symbologie pour le courant est la suivante:
symbologie appliquée au courant
Les symboles utilisés sont des flèches , avec des incréments de 1 nœud. La taille des flèches est croissante en fonction de la vitesse. De plus les vitesses jusqu’à 3 nœuds sont en bleu, entre 3 et 5 sont en orange et à partir de 6 nœuds en rouge.
Le champ rotation est corrigé de 180° pour avoir la bonne orientation des flèches.
La « requête de définition » est définie. Vous n’avez qu’à modifier la valeur de date et heure. La requête contient aussi un filtre sur la direction et vitesse pour ne pas afficher les valeurs nulles à terre.

La symbologie pour les vagues est la suivante:
symbologie appliquée aux vagues
Les symboles utilisés sont des flèches , avec des incréments de 1 mètre. Les hauteurs jusqu’à 3 mètres sont en vert, entre 4 et 7 sont en jaune et à partir de 7 nœuds en orange-rouge.
Le champ rotation est corrigé de 180° pour avoir la bonne orientation des flèches.
La « requête de définition » est définie. Vous n’avez qu’à modifier la valeur de date et heure. La requête contient aussi un filtre sur la direction et vitesse pour ne pas afficher les valeurs nulles à terre.
Les étiquettes indiquent la hauteur significative des vagues en mètres, et la période des vagues en secondes.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à laisser un commentaire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *