gvSIG – le préféré des collectivités

Rappel historique

gvSIG est né en 2004 au Conseil en Infrastructures et transport d’Espagne, dans le cadre d’une migration vers des outils OpenSource (gvPontis). Son objectif principal était de disposer d’un SIG complet capable de se substituer aux SIG « éditeur ». Il se compose de deux produits généraux: gvSIG Desktop pour PCs et gvSIG Mobile pour les outils mobiles.

Caractéristiques techniques.

gvSIG est aujourd’hui un des SIG des plus complets, en associant des fonctions puissantes d’édition de données vecteur, des outils de numérisation avec accrochage automatique et génération de la topologie nécessaire, un outil de carte de localisation configurable qui permet d’avoir une vue générale de l’endroit de travail, etc.
C’est un SIG multi-plateforme (Linux, Mac OS, Windows), multi-langue, avec une interface ergonomique et configurable, qui s’appuie sur les standards OGC.

Sa différence.

Techniquement il remplit, à peu de chose près,les mêmes fonctionnalités que QGis ou MapWindows. Ce qui fait sa particularité est l’esprit du projet. gvSIG ne considère pas l’aspect technique du SIG comme le facteur principal de son développement. Il propose une autre façon de concevoir le développement des systèmes d’information: prendre en compte non seulement la technique mais aussi l’économie et la politique. gvSIG se propose de « mettre en route un modèle de production alternatif au modèle traditionnel basé sur la spéculation des connaissances acquises. » Ce nouveau modèle serait basé sur la collaboration et la solidarité, pour permettre de produire plus, mieux et de manière plus juste.
Le projet gvSIG considère que dans la grande majorité de projets OpenSource, le logiciel devient une fin en soi, et ce faisant, ils perdent leur intérêt ou disparaissent. gvSIG considère que les arguments techniques ne doivent pas être les seuls à conduire un projet OpenSource.
C’est cette conception différente du projet OpenSource, mené par de collectivités territoriales en Espagne, mais aussi en Amérique Latine, qui fait de gvSIG un outil ayant une grande écoute au près des collectivités territoriales françaises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *