MapWindows – le challenger qui monte

Son histoire…

MapWindows a des origines différentes aux autres projets SIG OpenSource. Tout d’abord, le projet date de 1998, au Laboratoire de recherches sur l’Eau de Utah (USA). A l’origine l’objectif de l’équipe du projet n’était pas de développer un SIG burautique, mais de développer une bibliothèque de programmes permettant la manipulation de données géographiques dans des programmes indépendants de tout logiciel SIG. C’est à ce moment qu’a vu le jour MapWinGis sous forme de contrôle ActiveX (OCX), c’est à dire de bibliothèque de programmation utilisable dans la plupart des langages de programmation courants (VB, C, etc).
Ce n’est que quelques années plus tard que l’Université de l’Etat de l’Idaho a développé MapWindows GIS, un logicel clé en main, utilisant les programmes de l’OCX et en développant une nouvelle bibliothèque, Dot Spatial, qui peut être utilisée en programmation avec C# et .NET.

Ses fonctionnalités

Cette évolution atypique fait que MapWindows est légèrement moins fourni en fonctionnalités de son interface bureautique par rapport à ses concurrents directs (QGis, gvSIG), mais permet des développements beaucoup plus puissants et rapides.
C’est donc un outil pour des projets relativement simples ne faisant pas appel à des fonctions SIG trop évoluées, ou bien pour des projets où l’on sait qu’il faudra développer une partie des fonctionnalités. Il peut aussi très bien être un produit complémentaire au SIG burautique (OpenSource ou éditeur) permettant de développer les tâches d’automatisation ou des modules métier.

Ses avantages

Il n’est pas nécessaire d’être un programmeur confirmé pour développer des outils avec Dot Spatial, et sur cet aspect là, MapWindows a une bonne longueur d’avance sur ses concurrents, surtout actuellement où une grande partie des utilisateurs SIG se posent le problème de l’automatisation et optimisation des procédures de gestion de données SIG.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *