Tutoriel classification d’images avec QGis: 1- Introduction

Tout d’abord, un avertissement: ce tutoriel ne s’adresse pas aux utilisateurs dont le traitement d’images spatiales est leur métier. Il s’adresse aux utilisateurs de SIG qui doivent se lancer dans le traitement d’images dans le but d’enrichir leur données. Le but est d’aplanir les écueils du débutant et de fournir quelques bases théoriques pour ne pas simplement suivre une recette de cuisine. Les aspects théoriques ne sont donc pas exhaustifs et on se permettra quelques approximations pour ne pas rendre le discours incompréhensible pour le néophyte.

Une grande partie des explications est tirée de l’excellent site de Ressources naturelles Canada, auxquelles nous avons ajouté toute la partie pratique avec QGis.  Vous trouverez le même tutoriel mais adapté aux outils proposé par ArcGis sur notre site.

Parmi la grande variété d’outil proposés par QGis pour réaliser le travail de classification d’images, nous utiliserons dans ce tutoriel:

  • le plug-in SEMI AUTOMATIC CLASSIFICATION
  • les outils de traitement de QGis

Le plug-in SEMI AUTOMATIC CLASSIFICATION est tellement performant que l’on pourrait se contenter de  lui pour l’ensemble du tutoriel. Mais dans ce cas il serait un boîte noire et vous ne sauriez pas faire ce qu’il fait. Nous verrons donc comment faire les différentes opérations sans utiliser le plugin (par exemple la correction atmosphérique) et après, nous verrons comment gagner du temps avec l’utilisation du plugin (en cochant une case pour la correction atmosphérique!).

Nous donnerons la marche à suivre pour les versions 2.18 et 3.4 de QGis.

Le tutoriel abordera les trois grandes phases du travail de classification d’images:

  • le prétraitement et l’exploration des données
  • la classification d’images à proprement parler
  • le post-traitement des classifications

Continuer la lecture de « Tutoriel classification d’images avec QGis: 1- Introduction »

Tutoriel classification d’images avec ArcMap: 1- Introduction

Tout d’abord, un avertissement: ce tutoriel ne s’adresse pas aux utilisateurs dont le traitement d’images spatiales est leur métier. Il s’adresse aux utilisateurs de SIG qui doivent se lancer dans le traitement d’images dans le but d’enrichir leur données. Le but est d’aplanir les écueils du débutant et de fournir quelques bases théoriques pour ne pas simplement suivre une recette de cuisine. Les aspects théoriques ne sont donc pas exhaustifs et on se permettra quelques approximations pour ne pas rendre le discours incompréhensible pour le néophyte.

Une grande partie des explications est tirée de l’excellent site de Ressources naturelles Canada, auxquelles nous avons ajouté toute la partie pratique avec ArcMap.  Vous trouverez sur notre site, en parallèle,  le même tutoriel mais adapté aux outils proposé par QGis .

Parmi la grande variété d’outil proposés par ArcGis pour réaliser le travail de classification d’images, nous utiliserons dans ce tutoriel:

  • la barre d’outils « Classification d’images »
  • la fenêtre Image Analysis
  • les outils batch de la Toolbox

Le tutoriel abordera les trois grandes phases du travail de classification d’images:

  • le prétraitement et l’exploration des données
  • la classification d’images à proprement parler
  • le post-traitement des classifications
Continuer la lecture de « Tutoriel classification d’images avec ArcMap: 1- Introduction »

Le format Geopackage et QGis 3


Un format ouvert pour l’information géospatiale

GeoPackage est un format compact, portable, auto-descriptif et ouvert, basé sur des normes, indépendant de la plate-forme et permettant de transférer des informations géospatiales.

Le standard GeoPackage est composé d’un ensemble de conventions pour stocker dans une base de données SQLite les éléments suivants :

  • des entités vectorielles
  • des matrices de tuiles d’images et de rasters à différentes échelles
  • des attributs (données non spatiales)
  • des extensions

Pour être clair, un GeoPackage est le conteneur SQLite et la norme de codage GeoPackage régit les règles et les exigences du contenu stocké dans un conteneur GeoPackage. Le standard GeoPackage définit le schéma d’un GeoPackage, notamment les définitions de table, les assertions d’intégrité, les limitations de format et les contraintes de contenu. Le contenu requis et pris en charge d’un GeoPackage est entièrement défini dans la norme. Ces fonctionnalités reposent sur une base commune et le mécanisme d’extension fournit aux développeurs une manière d’inclure des fonctionnalités supplémentaires dans leurs GeoPackages.

Continuer la lecture de « Le format Geopackage et QGis 3 »

L’analyse spatiale avec SQL: 5-fonction d’agrégation (Union d’ArcGis)

Dans l’article précédent nous avons certaines les fonctions SQL de traitement spatial. Dans cet article nous verrons une fonction un peu plus compliquée à mettre en œuvre: la fonction d’agrégation de deux couches de polygones. Cette opération est celle qui est nommée Union dans ArcGis. Le but de l’opération est d’obtenir une couche avec toutes les intersections des entités des deux couches initiales, ainsi que toutes les entités non intersectées.

Continuer la lecture de « L’analyse spatiale avec SQL: 5-fonction d’agrégation (Union d’ArcGis) »

Calculer des moyennes locales sur des polygones de Voronoï avec Qgis

Les cartes de Voronoï sont construites à partir d’une série de polygones formés autour de l’emplacement de chaque point d’échantillonnage.

Les polygones de Voronoï sont créés de sorte que chaque emplacement dans un polygone soit plus proche du point d’échantillonnage présent dans ce polygone que de tout autre point d’échantillonnage.

Dans l’article  sur l’analyse exploratoire des données, nous avons vu comment utiliser Geostatistical Analyst d’ArcGis pour construire et analyser les polygones de Voronoï.

Dans cet article nous verrons comment obtenir les mêmes résultats avec QGis. Continuer la lecture de « Calculer des moyennes locales sur des polygones de Voronoï avec Qgis »

Réplication d’une base de données postgresql sur un poste de travail windows

Nous allons configurer une réplication logique d’une table de la base de données de notre serveur linux sur une installation de postgresql sur un poste de travail windows.

La réplication permet d’avoir sur un poste distant une copie actualisée de la base de données centralisée. Cette copie ne sera pas utilisée pour les mises à jour locales, car elle sera en lecture seule. Par contre elle permet de travailler hors connexion et beaucoup plus rapidement, car les échanges entre la base centrale et le réplicat local ne contient que les mises à jours de la base centralisée.

Continuer la lecture de « Réplication d’une base de données postgresql sur un poste de travail windows »

QGis 3 (et QGis cloud) et OpenStreetMap

Si vous vous essayez à la nouvelle version 3 de QGis et que vous êtes un adepte des fonds de carte OpenStreetMap, vous ne manquerez pas de vous demander où sont passés les plugins qui vous permettent de le faire dans la version 2.18.

Vous cherchez sur le net, vous tombez sur plein d’articles sur le fait que la version 3 nécessite un redéveloppement des plugins, qu’il faut être patient et attendre…

Pas de panique, tout va bien! Et il ne faut rien attendre. Continuer la lecture de « QGis 3 (et QGis cloud) et OpenStreetMap »

La gamme ArcGis: produits,licences,extensions

La gamme ESRI n’a jamais été simple à appréhender. Que ce soit au niveau des produits et de leur inter-relation, des extensions ou des niveaux de licence.

Mais la fâcheuse habitude d’ESRI de changer de nom dès que ça commence à être compris par la moyenne des utilisateurs n’arrange pas les choses!

Les licences qui passent d’ArcView à Basic, ArcGis Server qui devient ArcGis Enterprise, etc, etc…

Sans prétentions, voici une vidéo plus que basique pour faire le point à l’heure d’aujourd’hui sur les produits, les applications, les extensions et les niveaux de licence.

Si vous ne trouvez rien de nouveau sous le soleil ne m’en voulez pas. Continuer la lecture de « La gamme ArcGis: produits,licences,extensions »