Tutoriel: créer une carte d’aptitude avec ArcMap, avec et sans critères flous (3)

Dans l’article précédent,Tutoriel: créer une carte d’aptitude avec ArcMap, avec et sans critères flous (2), nous avons commencé à préparer les données de base (les critères) pour la confection d’une carte d’aptitude. Nous allons ici finir ce travail.

Classement des pentes du terrain avec Spatial Analyst

Pour éviter des pentes raides et rechercher les zones dont le terrain de construction est relativement plat, vous devez connaître la pente du site à rechercher. L’outil Pente crée ce type de carte en identifiant pour chaque cellule le taux de variation maximal des valeurs de chaque cellule par rapport aux cellules voisines. Pour donner un rang à la carte, utilisez l’outil Reclassification. Puisqu’il est préférable de situer l’emplacement sur un terrain relativement plat, affectez la valeur 1 aux emplacements dont la pente est raide et la valeur 10 aux emplacements dont la pente est moindre. Puis, classez les valeurs intermédiaires linéairement comme le montre l’illustration suivante.

us60

Nous utilisons l’outil Reclassification de la boîte à outils Spatial Analyst->Classer.
Etapes :

  • Ouvrez l’outil Reclassification
  • Comme couche en entrée indiquez Pente
  • Acceptez la valeur par défaut pour le paramètre Champ de reclassement afin d’utiliser le champ Valeur.
  • Cliquez sur Classer
  • Définissez la Méthode sur Intervalle égal (nombre variable) et le nombre de Classes sur 10.
  • Cliquez sur OK.
  • Cliquez sur Inverser les nouvelles valeurs.
    L’inversion des valeurs applique de nouvelles valeurs plus élevées aux valeurs qui représentent une pente moins escarpée, puisque ces surfaces sont plus appropriées pour la construction.
  • Donnez un nom pour le paramètre Raster en sortie: PenteReclass
  • Cliquez sur OK.

Le résultat obtenu est le suivant:

reclassification des pentes avec spatial analyst

Étant donné que la pente est une donnée directement issue du terrain, à différence des deux critères précédents( distances des écoles et des centres de récréation) la distribution est nettement moins régulière.

Classement des zones à proximité d’installations récréatives avec l’outil Critère souple

Par contre, classer les pentes entre 0 et 75° en 10 classes n’a pas vraiment de sens vis à vis des contraintes de la construction.

Il faut déjà savoir que les limites dans la construction s’expriment en % de la pente et non en angle. Entre 0 et 15% on est dans la construction classique. Entre 15 et 30% on est obligé de faire appel à la construction sur pilotis ou en échelle. Au-delà de 30%, même si techniquement c’est encore réalisable, les coûts deviennent prohibitifs.

Dans notre cas, donc, on peut considérer un terrain totalement apte à la construction d’une école un terrain ayant une pente de 0 à 15% (0 à 8,5°) et totalement inapte à partir d’une pente de 30% (16,75°).

critère souple pente

 

Le résultat obtenu est le suivant:

résultat du critère souple pente

Classement des occupations du sol avec Spatial Analyst

Pour donner un rang à la carte représentant  les types d’utilisation du sol, utilisez l’outil Reclassification. Puisqu’il est préférable de construire sur certains types d’utilisation du sol en raison des coûts, vous devez déterminer le mode de classement des valeurs.
Le classement des valeurs de distance ou de pente est une procédure qui reste assez simple. Vous devez déterminer si des distances courtes ou longues sont préférables et si des pentes raides ou moins raides sont souhaitables, puis classer le reste des valeurs linéairement ou spécifier une distance ou une pente maximale à prendre en compte. Ici, vous devez déterminer les types d’utilisation du sol les plus appropriés. Ce processus est subjectif car il dépend de votre étude. Le plus simple est de décider ce qui est le mieux approprié et ce qui l’est le moins. Ensuite, classez par ordre de préférence les types d’utilisation du sol restants. Procédez ainsi jusqu’à ce que tous les types d’utilisation soient classés. Les utilisations du sol de type eau et marécages ont été exclues de l’analyse car vous ne pouvez pas construire sur de l’eau et devez respecter certaines restrictions quant aux constructions sur des marécages. L’illustration ci-dessous indique le classement des types d’utilisation du sol.

classement des occupations du sol

Agriculture – > terres agricoles – > 10
Barren land – > Terres arides – > 6
Brush/transitional – > zone arbustive/de transition – > 5
Forest – > forêt- > 4
Built up – > construite – > 3
Water – > plan d’eau – > 0
Wetlands – > zones humides – > 0

  • Ouvrez l’outil Reclassification (3)
  • Acceptez la valeur par défaut pour le paramètre Champ de reclassement afin d’utiliser le champ LANDUSE
  • Entrez les valeurs indiquées pour chaque type d’occupation dans la table
  • cliquez sur OK

reclassement de l'occupation du sol avec la toolbox

Le résultat obtenu est le suivant:

résultat de la reclassification des occupations du sol

Classement des zones selon l’occupation du sol avec l’outil Critère texte.

L’utilisation de la commande Critère texte suit le même processus, le résultat étant équivalent.

Si nous utilisons sept niveaux de satisfaction, on affectera les valeurs suivantes:

Agriculture – > terres agricoles – > Excellent
Barren land – > Terres arides – >Bon
Brush/transitional – > zone arbustive/de transition – > Moyen
Forest – > forêt- > Médiocre
Built up – > construite – >Très mauvais
Water – > plan d’eau – > Exclu
Wetlands – > zones humides – > Exclu

commande critère texte pour l'occupation du sol

Le résultat obtenu est le suivant:

résultat de la commande critère texte sur l'occupation du sol

Voilà! Nous avons fini avec la préparation des différent critères qui permettront de construire la carte d’aptitude.

Dans l’article suivant nous verrons comment croiser ces critères pour obtenir le résultat final.

Une réflexion sur « Tutoriel: créer une carte d’aptitude avec ArcMap, avec et sans critères flous (3) »

  1. Juste vous dire que j’ai bien apprécier votre travail. Mais je voudrais quelques exemples pour les cas ou on veut créer une décharge à une certaines distance des habitations, des cours d’eau et d’autres lieux à risques de pollution

    Merci

    BABIO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *