ArcGis Pro: jointure spatiale et extrusion d’entités

Nous avons déjà abordé l’extrusion d’entités 2D pour créer des vues 3D dans l’article Comment passer vos données de la 2D à la 3D pour exploiter pleinement ArcGis Pro 1.0? 2 – Avec couche 3D vers classe d’entités.
Dans cet article nous avons créé une vue 3D dans ArcScene à partir de la couche « bâti » du cadastre, en utilisant la propriété d’extrusion disponible dans la fenêtre de propriétés de la couche.

Nous allons ici réaliser la même opération, mais dans ArcGis Pro. Ceci permettra de voir comment s’intègre maintenant le travail en 3D, sans recours à une autre application en parallèle (ArcMap ArcScene).

Nous disposons de deux couches vecteur:

  • une couche de parcelles, avec une table attributaire complète
  • une couche de bâtiments, avec une table atributaire succincte, contenant simplement un identifiant

L’objectif est de représenter le cadastre dans une vue 3D, avec les bâtiments extrudés de leur hauteur selon le nombre de niveaux inscrits dans la table parcelles.

Nous devons donc procéder en deux étapes:

  • faire une jointure spatiale entre les bâtiments et les parcelles pour disposer d’un attribut « Nombre de niveaux » dans la table Bâtiments
  • extruder les entités Bâtiments d’une hauteur proportionnelle au nombre de niveaux

Jointure spatiale dans ArcGis Pro

Celui-ci est un bon exemple des changement de méthode de travail entre ArcMap et ArcGis Pro. Pour faire la jointure spatiale dans ArcMap on passait par les propriétés de la couche -> jointures ->joindre selon l’emplacement. Le résultat était une nouvelle couche de données contenant la jointure des deux classes d’entités en entrée. Ceci correspond typiquement à une opération du geoprocesseur.
Dans ArcGis Pro, les choses ont été remises dans l’ordre: une opération de geoprocesseur se fait dans le geoprocesseur.

Pour faire une jointure spatiale, on dispose de l’outil Spatial Join qui fait, par défaut, partie des Favorites du Geoprocessing.

spatial join tool du geoprocesesur

Le remplissage de la fenêtre de paramètres commence comme dans ArcMap:
fenêtre de paramétrage du spatial join

Couche en entrée, couche de jointure, couche en sortie.

Par contre, elle possède de nouvelles options tout à fait intéressantes.

La première c’est que vous pouvez définir la cardinalité de l’opération. En d’autres termes, si le résultat du croisement spatial doit aboutir à une entité par entité source en entrée, ou bien s’il peut y avoir plus d’une entité en sortie.

Pour être plus clair, s’il y a un bâtiment à cheval sur deux parcelles, si vous laissez l’option « Join one to one« , vous aurez votre bâtiment dans la couche en sortie avec les attributs de la première parcelle trouvée (comme dans ArcMap). Si vous optez par l’option « Join one to many » vous aurez dans votre couche en sortie, deux fois votre bâtiment, une fois avec les attributs de la première parcelle et une fois avec les attributs de la deuxième. Un champ JOIN_FID, ajouté automatiquement, dans ce cas, vous indique de quelle parcelle proviennent les attributs.

L’autre grande différence c’est qu’on n’est plus limités à une opération d’intersection de couches:

paramètre match option de la fenêtre spatial join

On dispose maintenant de toute une liste d’opérateurs spatiaux utilisables dans l’opération de jointure. Ce qui manquait dans ArcMap où l’on devait faire cette opération par l’intermédiaire de la sélection selon emplacement.

La figure suivante montre la table résultant de la jointure spatiale:

table résukltante du spatial join

Visualisation des bâtiments extrudés

Pour effectuer les opérations en 3D, assurez vous que la couche concernée se trouve bien dans le bloc 3DLayers du panneau Content. Siu ce n’est pas le cas, cliquez et déplacez la couche du bloc 2D Layers vers 3DLayers.

Il faudra vous habituer à trouver les différentes commandes de la propriété de la couche d’ArcScene dans ArcGis Pro: une partie est toujours présente dans les propriétés de la couche, mais une autre partie est accessible par le ruban-> onglet APPEARENCE.

Pour l’extrusion, c’est le cas. Sélectionnez la couche dans le panneau content, puis allez à l’onglet APPEARENCE du ruban:

onglet appearence du ruban d'arcgis pro

Dans Extrusion, ouvrez la fenêtre déroulante:

menu extrusion d'appearence

Sélectionnez l’option: Absolute Height et le champ contenant la hauteur (Hauteur)

Vous obtenez le résultat souhaité:

rési=ultat final de l'extrusion

2 pensées sur “ArcGis Pro: jointure spatiale et extrusion d’entités”

  1. Je cherche pour mon mémoire un logiciel de simulation en extrusion industrielle pour jonc plastique. Est-ce que Arcgis Pro a ces fonctionnalités ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *