Optimisation du travail avec les Geodatabases ArcGis: 2-Compression

Les différents types de géodatabases

Petit rappel avant de continuer, il n’y a pas une géodatabase il y en a plusieurs. Vous avez les géodatabases personnelles et les géodatabases d’entreprise.
Les géodatabases personnelles vous pouvez les créer avec arccatalog sur votre poste, ou sur un lecteur réseau. Vous avez deux formats possibles: la géodatabase personnelle qui utilise un format Access et la géodatabase fichier qui utilise un format propriétaire ESRI.
Pour créer une géodatabase d’entreprise vous devrez passer par ArcSDE et le format dépend du SGBD utilisé (Oracle, par exemple).
Ici on ne parlera pas des géodatabases d’entreprise.
Parmi les deux formats de géodatabases personnelles, on verra les géodatabases fichier car les bases access ne sont là que pour maintenir la compatibilité avec les anciennes géodatabases. En effet, la géodatabase de la première version d’ArcGIs utilisaient le format Access, mais les contraintes d’utilisation (limitation à 2Go pour la taille, etc) ont mené ESRI à développer son propre format. Aujourd’hui il n’y a plus de raison valable pour continuer à créer des géodabases access.
Il est important de ne pas confondre la compression d’une géodatabase fichier avec la compression d’une géodatabase d’entreprise (qui est hors de la portée de cet article). La compression d’une géodatabase fichier ne supprime pas les données qu’elle contient. Par contre, elle empêche la mise à jour du contenu.

Compression d’une géodatabase fichier

Ne confondez pas compression et compactage. Nous verrons le compactage dans un prochain article (Optimisation du travail avec les Geodatabases ArcGis 3-Compactage). La compression dune géodatabase c’est comme la compression d’une image: le seul but est de gagner de l’espace disque en réduisant sa taille.
Une fois comprimée, la géodatabase est marqué en lecture seule. Cela signifie que vous ne pourrez pas effectuer d’opération d’édition sur la géodatabase. Si vous essayez d’utiliser ArcMap pour la modifier, vous obtiendrez un message vous indiquant qu’il n’y a pas de couche éditable et que la géodatabase est compressée.
Pour compresser une géodatabase fichier, effectuez les étapes suivantes:
1. Ouvrez ArcCatalog.
2. Recherchez et faites un clic droit sur la géodatabase fichier, pointez le curseur sur Administration, puis cliquez sur Compresser géodatabase fichier.

Vous remarquerez l’existence de la commande inverse (Décompresser une géodatabase fichier) qui permet de restituer la géodatabase originale et de l’éditer.
La seule option présente dans le fenêtre de compression est une case à cocher « Compression sans perte ».
L’opération de compression peut être sans perte ou avec perte de données. La compression avec perte était la seule option disponible avant géodatabases ArcGIS 10.0 de fichiers. Pour les géodatabases qui s’exécutent sur les versions 10 et supérieures, vous avez deux options: compression avec et sans perte.
Ne me demandez pas à quoi peut servir une compression avec perte de données, pour un gestionnaire de bases de données c’est une hérésie!
La compression avec perte est le processus par lequel le contenu est compressé tout en perdant une partie de son contenu. Ce est une opération irréversible. C’est ce qu’on peut avoir avec des compressions d’image où, à partir d’un certain degré de compression ont perd un peu de définition de l’image. Par contre pour des données attributaires il faut absolument éviter ce type de compression.
La compression sans perte compresse le contenu tout en préservant les données. Ce est une opération réversible.
La compression peut être utilisé pour économiser beaucoup d’espace disque, en particulier pour les géodatabases avec un grand nombre d’entités. Si la géodatabase est suffisamment mature et n’est pas modifiée pendant une longue période, il est conseillé d’utiliser la compression sans perte pour réduire sa taille.
Avant d’utiliser la compression, n’oubliez pas de toujours créer une sauvegarde de votre géodatabase fichier.La compression peut parfois corrompre la géodatabase et la rendre inaccessible.
Pour plus de détails sur la compression des geodatabases ArcGis, visitez l’Aide en ligne d’ArcGis (ESRI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *