Optimisation du travail avec les Géodatabases ArcGis : 3- Compactage

La plupart des utilisateurs sont satisfaits avec le passage de fichiers shape à la géodatabase ArcGis. Cependant, ils sont amenés à remarquer des baisses de performances après des sessions d’édition intenses. Leur question est de savoir comment corrigé ce problème.Nous allons voir dans cet article le concept de compactage d’une géodatabase. Comme la compression (voir Optimisation du travail avec les Geodatabases ArcGis 2-Compression), le compactage permet de réduire la taille de la géodatabase ArcGis et d’accélérer les requêtes. Toutefois, le compactage fonctionne différemment par rapport à la compression.
Sauf dans la compression avec perte, la compression en général n’efface aucun octet de données de la géodatabase. Il les regroupe en fonction de la redondance de l’information: si vous avez dix lignes avec la valeur « 8 », la compression gardera 10(8) au lieu de 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8.
Lors du compactage, le processus supprime physiquement et purge les enregistrements orphelins inutiles.
Nous allons montrer comment procéder au compactage, mais nous devons, d’abord, comprendre ce qui se passe lors des modifications (édition) de la géodatabase.

Quand vous effacez un enregistrement, logiquement, vous pouvez penser que ces enregistrements sont définitivement supprimés, et que la suite d’enregistrements de la table remontent d’un cran pour combler le trou. Cependant, ce n’est pas exactement ce qui se passe; ces enregistrements sont simplement marqués comme étant supprimés dans la géodatabase. S’il fallait remettre en place tous les enregistrements à chaque mise à jour d’un seul enregistrement, le travail d’édition prendrait trop de temps. C’est pourquoi le logiciel ne fait que marquer les enregistrements comme supprimés et ignore ces enregistrements dans toutes les requêtes futures. Donc, qu’est ce qui arrive quand vous essayez de localiser un enregistrement? Le programme doit parcourir tous les enregistrements, si l’enregistrement et marqué comme effacé il passe au suivant, si non il voit s’il correspond à la requête.
Bien qu’ils soient supprimés, ils sont, en quelque sorte, la raison du ralentissement de la requête.

Alors qu’est-ce le compactage fait exactement? Comme vous l’aurez deviné, le compactage supprime définitivement ces enregistrements et tous les autres enregistrements orphelins qui ne sont pas utilisés ou référencés par d’autres objets. C’est pourquoi le compactage accélère les requêtes des géodatabases fichier et personnelles(Access).

C’est facile de compacter une géodatabase fichier ou Access. Il est recommandé de compacter une géodatabase après une session d’édition lourde.
Pour compacter une géodatabase fichier ou Access, effectuez les étapes suivantes:
1. Ouvrez ArcCatalog et sélectionnez la géodatabase à compacter.
2. Faites un clic droit pour ouvrir le menu contextuel, sélectionnez Administration, puis cliquez sur Compacter la Géodatabase

Il n’y a pas de contrindications pour le compactage. C’est un peu comme la défragmentation du disque dur: ça n’accélérè pas si elle n’était pas nécessaire mais ça ne ralentit pas les traitements.
Pour avoir plus d’informations, rendez-vous sur l’aide Online d’ArcGIs (ESRI)

Suite et fin de l’optimisation du travail avec les géodatabases dans l’article suivant où vous verrez comment compacter et sauvegarder votre géodatabase avec un seul clic de souris en mettant en place un modèle de traitement avec Model Builder.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *