Tutoriel classification d’images avec ArcMap: 2.4- Création d’une image composite

Comme nous l’avons vu précédemment, les données satellitaires sont fournies sous forme d’images individuelles contenant chacune les valeurs correspondantes à une bande .

Pour que la classification d’image prenne en compte les valeurs de plusieurs bandes, il est nécessaire de créer un nouveau raster contenant les bandes souhaitées pour la classification. Vous pouvez choisir un nombre de bandes quelconque, mais au niveau de l’affichage vous ne pourrez sélectionner que trois bandes qui seront affichées en tant que bande rouge, verte et bleue, même si les bandes présentes ne correspondent pas à ces trois bandes.



Reprenons notre exemple de NDVI.

bandes des satellites landsat 7 et 8

La formule de calcul du NDVi est

NDVI = PIR – R / PIR + R

 Où PIR est la bande du proche infra-rouge, la bande 5 de Lansat 8, et R la bande du rouge, la bande 4 de Landsat 8.

Si nous souhaitons voir l’image visible, nous avons besoin des bandes Rouge (Bande N°4), Verte (Bande N°3) et Bleue (Bande N°2).

Nous pouvons créer deux images séparées, une pour le calcul du NDVi et une autre pour le visible, ou alors une seule comprenant les 4 bandes. Nous pourrons alors choisir de « voir » l’image visible tout en pouvant calculer le NDVI.

Pour créer cette nouvelle image, nous pouvons utiliser la toolbox Data Management -> Raster -> Raster Processing -> Composite bands

Faites attention à l’ordre des bandes. Utilisez les flèches situées à côté de la fenêtre pour les mettre dans l’ordre 4-3-2. En effet, lors du chargement du raster dans ArcMap, par défaut, ArcMap affectera la première bande de la liste à la bande 1 de l’affichage, qui correspond à la bande rouge. Il est donc préférable d’ordonner les trois premières bandes pour qu’elles correspondent au Rouge-Vert-Bleu. Dans le cas contraire, vous aurez à modifier l’affichage: propriétés de la couche-> Symbologie

En affectant au Channel Red la bande correspondante à la bande 4 du satellite. Remarquez que dans le raster composite il n’y a plus lka référence à la bande d’origine. Les chiffres 1 à 4 sont l’ordre des bandes dans la commande « Bandes composites ». Si vous ne les avez pas notées, vous avez un problème…

Nous avons don créé un raster composite

Pour calculer le NDVI nous utilisons Image Analysis

En cliquant sur l’outil Options, nous vérifions que la configuration de calcul du NDVI utilise bien les bonnes bandes (la 1, Rouge et la 4 l’IR Proche)

Puis, dan,s le panneau Processing on clique sur le bouton NDVI (la feuille d’érable verte). La couche NDVI est affichée

Pour l’analyse du résultat il est conseillé d’appliquer un dégradé de couleurs « standard » (du vert au rouge).

Les valeurs du NDVI sont comprises entre -1 et +1, les valeurs négatives correspondant aux surfaces autres que les couverts végétaux, comme la neige, l’eau ou les nuages pour lesquelles la réflectance dans le rouge est supérieure à celle du proche infrarouge. Pour les sols nus, les réflectances étant à peu près du même ordre de grandeur dans le rouge et le proche infrarouge, le NDVI présente des valeurs proches de 0. Les formations végétales quant à elles, ont des valeurs de NDVI positives, généralement comprises entre 0,1 et 0,7. Les valeurs les plus élevées correspondant aux couverts les plus denses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *