Affichage bivarié sous ArcGis

Sous ArcGis il n’est pas facile de visualiser une carte bivariée, c’est à dire une carte où les entités sont catégorisées selon deux variables situées dans deux couches indépendantes.

La couleur affectée à chaque entité répond à une échelle de couleurs selon deux axes, X et Y:

exemple de carte bivariéePour cela, chaque couche doit être classée, ici en quatre classes. Les entités ayant la première classe de chacune des couches auront la couleur située en bas et à gauche, celles appartenant à la classe la plus forte de chacune des couches auront la couleur située en haut et à droite.

Vous ne disposez pas d’outils standard dans ArcGis pour faire ceci, mais un modèle de traitement peut résoudre cette absence.Le modèle de traitement que nous vous proposons se base sur une idée originale de TWSAdmin publié sur le site https://geonet.esri.com/groups/cartography-and-maps/blog/2015/09/09/bivariate-mapping

Nous avons travaillé son modèle de manière à pouvoir l’utiliser sans édition préalable, en le complétant pour prendre en compte une classification de 4×4 et 6×6 classes et, finalement en le traduisant et en le documentant.

Voici le modèle de base:

modèle de model builder pour l'affichage de données bivariéesLe principe est simple: avec l’outil créer un quadrillage on crée une grille bidimensionnelle de 4×4 cellules (ou de 6×6) couvrant la zone de travail. Les deux rasters sont reclassés suivant le nombre de colonnes, puis par le nombre de lignes. On multiplie par 10 une des deux valeurs et on additionne les deux rasters reclassés. On convertit le raster en polygones et on le combine avec la maille bidimensionnelle. Finalement, on fusionne les polygone selon la valeur de la maille.

Téléchargement de l’outil

Le fichier en téléchargement contient une toolbox avec deux modèles: une qui permet une maille de 4×4 cellules et un autre qui permet une maille de 6×6.

Vous avez un toolbox pour la version 10 d’ArcGis, une autre pour les versions 10.1-10.2 et une dernière pour la version 10.3.

Vous avez aussi deux fichiers de symbologie, un pour la grille 4×4 et un autre pour la grille 6×6.

Finalement vous avez deux images représentant les deux grilles pour les utiliser comme légende du résultat obtenu.

Exemple et mode d’emploi de l’outil

Commençons par ce qu’il vous faut avant de lancer l’outil:

1-Chargez les deux couches raster que vous voulez traiter.

Pour l’exemple nous prendrons la couche Pente et la couche Occupation du sol que nous avons utilisés pour les articles sur Spatial Analyst et la logique floue (Tutoriel: créer une carte d’aptitude avec ArcMap, avec et sans critères flous (1)).

raster occupation du sol
Occupation du sol
raster pente
Pente

2-Repérez les coordonnées XY du coin haut gauche et du coin bas droit de vos rasters.

coordonnées Xy des coins de la zone de travail

Ajoutez la Boîte à outils correspondant à votre version d’ArcGis:

ajout de la boîte à outils dans arctoolbox4-Décider quel type de classification vous souhaitez pour chacun des rasters. Vous avez le choix entre trois méthodes de classification: classes de taille égale, classes de surfaces égales et classes selon les seuils naturels. Le choix de la méthode est lié au type de données et aux objectifs de votre travail.

Ici nous allons choisir classes de taille égale. Ceci revient à faire un classement similaire à celui que nous avons réalisé avec les outils de nombres flous, c’est à dire classer la pente en 4 classes, dont les bornes peuvent être associées aux valeur de satisfaction: nul, médiocre, bon, très bon, excellent.

5-Créez un geodatabase fichier dans laquelle les opérations intermédiaires seront réalisées. Vous pouvez aussi utiliser une geodatabase existante, car seul le résultat est conservé après l’exécution du modèle.

Vous pouvez lancer l’outil. La fenêtre de paramétrage apparaît:

fenêtre de paramétrage de l'outil légende bivariée

Dans coordonnée origine de la maille entrez les coordonnées XY du coin haut gauche repérées dans le point 2.

Dans coordonnées du axe Y, enlevez quelques mètres à la coordonnée X de l’origine de la maille et ajoutez quelques mètres à la coordonnée Y de l’origine de la maille.

Dans coordonnées du coin opposé, entrez les coordonnées repérées dans le point 2.

Sélectionnez les deux rasters à traiter ainsi que la méthode de classement à appliquer.

Indiquez la geodatabase fichier à utiliser pour les calculs intermédiaires.

Indiquez l’endroit et le nom de sortie de la couche de polygones résultat. Vous pouvez indiquer une autre geodatabase que celle utilisée pour les calculs intermédiaires.

Cliquez sur OK.

Normalement, la couche résultat devrait s’afficher, mais ça, il faudra attendre de futures versions d’ArcMap pour en être sûr. Donc, sii elle ne s’affiche pas automatiquement, chargez la couche résultat et importez la légende fournie avec la boîte à outils (Bivariate_4_classes.lyr)

résultat de l'outil légende bivariée

En ce qui concerne l’outil, c’est terminé. Par contre, la légende utilisée par ArcMap n’est pas très explicite. On va tricher un peu pour avoir une présentation plus parlante.

On va ajouter une image de légende et un texte de légende, mais dans la fenêtre cartographique.

Ajoutez une copie de l’image fournie avec l’outil (légende4classes.png). Vous aurez le message vous indiquant que l’image n’est pas géoréférencée. Cliquez sur OK.

Ajoutez la barre d’outils Géoréferencement.

barre d'outils georeferencementDans le menu déroulant, assurez-vous que vous êtes bien positionné sur l’image que vous venez de charger.

Ouvrez le menu Géoréferencement et cliquez sur Ajuster à l’affichage (Fit to display).

menu géoréfencementCeci amène l’image dans la fenêtre cartographique.

ajustement à l'affichage

Vous allez utiliser les outils de déplacement de l’image pour la réduire et la déplacer à côté de votre couche résultat

outils de placement du georeferencementAvec Scale vous réduisez la taille de l’image  et avec Shift vous la déplacez à côté de votre couche résultat.

image placée et ajustéeQuand vous êtes satisfait, vous ouvre le menu georeferencement et cliquez sur Mettre à jour le géoréferencement.

Votre image est maintenant géoréférencée et chaque fois que vous la chargerez dans ArcMap, mais aussi dans ArcScene, etc, elle sera placée à cet endroit.

Pour compléter la légende, vous pouvez créer une couche d’annotations et rentrer les textes que vous voulez. La couche d’annotation étant géographique, les textes seront toujours placés au même endroit.

légende terminée

Sur la carte résultat, vous pouvez mettre en évidence toutes les zone correspondant à une classe de la légende, simplement en cliquant avec l’outil sélection sur un polygone de la classe. Ceci met en surbrillance tous les polygones de la classe:

sélection d'une classe de légende

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *