Le plugin Geoserver Explorer pour QGis(3):mode d’emploi

Suite des articles Le plugin Geoserver Explorer pour QGis(1):installation et configuration,et Le plugin Geoserver Explorer pour QGis(2):limitations, nous verrons ici le mode d’emploi détaillé du plugin.

GeoServer Explorer :Commandes et actions disponibles

Actions du menu contextuel

Vous trouverez ci-dessous des informations sur les commandes disponibles en fonction du type d’élément sur lequel vous cliquez dans GeoServer Explorer, ainsi qu’une explication sur leur utilisation.

Élément du catalogue GeoServer.

  • Clean (retirer les éléments inutilisés). Nettoie tous les styles du catalogue qui ne sont utilisés par aucune couche, et tous les entrepôts qui ne sont pas publiés à travers une couche.
  • Remove. Supprime le catalogue de la liste des connectés. Cela le supprime également de la liste qui est conservée entre les sessions, de sorte qu’il n’apparaîtra plus la prochaine fois que QGIS est démarré et que l’explorateur GeoServer est exécuté.
  • Publish layers to this catalog : Affiche la boîte de dialogue de publication des couches:


Cochez la case pour chaque couche que vous souhaitez publier parmi celles qui se trouvent actuellement dans votre projet QGIS. Sélectionnez ensuite l’espace de travail dans lequel chaque couche doit être importée et le nom de la couche dans le catalogue GeoServer. Par défaut, le nom de la couche dans le projet QGIs est utilisé, mais ce nom peut ne pas être un nom XML valide, et dans ce cas, il apparaîtra en rouge et vous devrez entrer un nom valide.

  • Publish project to this catalog. Publie toutes les couches du projet. L’opération de publication est configurée via la boîte de dialogue suivante:

Toutes les couches seront publiées dans l’espace de travail sélectionné.

S’il y a des groupes dans le projet QGIS, ils seront également créés. Les groupes ne sont pas remplacés lors de la publication d’un projet. Si un groupe avec le même nom existe dans le catalogue, un message d’avertissement s’affichera et le groupe ne sera pas téléchargé.

Si vous souhaitez créer un groupe contenant toutes les couches publiées, entrez son nom dans la zone de texte Name du groupe global. Sinon, laissez-le vide et le groupe global ne sera pas créé.

élément Workspaces

  • New workspace…. Ajoute un nouvel espace de travail.
  • Clean (retirer les entrepôts inutilisés). Supprime tous les magasins de données qui ne sont publiés par aucune couche du catalogue.

élément Layers

  • Add layer to QGIS project. Similaire à la commande Ajouter au projet QGIS pour les types d’entités ou les couvertures, mais elle utilise également les informations de style dans le cas des couches vectorielles. Le style est téléchargé en tant que fichier SLD et configuré pour la couche QGIS correspondante. Dans le cas de couches raster, les styles SLD ne sont pas pris en charge et, pour cette raison, la couche utilisera un style par défaut.
  • Delete .Supprime la couche du catalogue. Le style associé sera supprimé s’il n’est utilisé par aucune autre couche et si le paramètre de configuration correspondant est défini. Un autre paramètre de configuration peut être défini pour supprimer automatiquement l’entrepôt de données sous-jacent lorsqu’une couche est supprimée. Si une couche GWC associée à cette couche existe, elle sera également supprimée.
  • Add style to layer. Ajoute un nouveau style à la couche dans la liste des couches disponibles dans le catalogue. Le style est sélectionné dans la boîte de dialogue ci-dessous:

Cette opération est une autre forme, plus simple, de réaliser l’export du style QGis en SLD, puis le chargement du SLD dans GeoServer

 Élément style

  • New style from QGIS layer. Crée un nouveau style dans le catalogue GeoServer en utilisant le style d’une couche QGIS. La couche QGIS à utiliser et le nom du style à créer dans le catalogue GeoServer sont spécifiés dans la boîte de dialogue suivante:

  • Clean(supprimer les styles inutilisés). Supprime tous les styles qui ne sont utilisés par aucun calque.
  • Consolidate styles Recherche des couches dans le catalogue dont les styles correspondent à la même symbologie. Cela peut se produire lors du téléchargement de couches avec le même style, puisque chaque couche téléchargée aura son propre calque portant le même nom que la couche, et tous partageront le même code SLD. Cette commande recherche les styles qui représentent la même symbologie et, dans les couches qui les utilisent, remplace les styles correspondants par le premier style de la liste des styles redondants. Une fois la commande exécutée, seul un style de ceux qui sont identiques sera utilisé, tandis que les autres ne seront utilisés par aucune couche. Ces styles inutilisés ne sont pas supprimés, mais l’appel de la commande Clean(supprimer les styles inutilisés) sera supprimé du catalogue.

Élément de style.

  • Edit…. Ouvre l’éditeur de symbologie QGIS pour modifier le style de la couche. Créez votre symbologie et acceptez la boîte de dialogue à fermer. Cela entraînera la mise à jour du style. Notez que l’interface QGIS pour définir une symbologie est utilisée pour éditer un style GeoServer, mais comme la couche qui utilise le style n’est pas disponible, certaines restrictions existent:
    • Si l’élément de style se trouve sous un élément de couche, l’explorateur obtiendra les noms d’attributs de la couche, de sorte que vous pouvez les utiliser pour définir vos règles de symbologie. Les valeurs min et max de ces attributs dans la couche ne sont cependant pas disponibles. Vous ne pourrez donc pas les utiliser pour définir des plages ou des catégories.
    • Si l’élément de style n’est pas sous l’élément de couche, l’explorateur essaiera de découvrir si le style est utilisé par une couche quelconque, et utilisera cette couche au cas où il pourrait la trouver. Si plusieurs couches utilisent un style, le premier d’entre eux sera utilisé. Si aucune couche n’est trouvée (aucune couche n’utilise ce style), le style sera ouvert pour l’édition, mais aucun nom de champ ne sera disponible. Vous allez modifier le style comme s’il correspondait à une couche QGIS sans attributs.
    • L’étiquetage n’est pas supporté dans ce cas lors de l’extraction du style SLD à éditer. Cela signifie que vous pouvez ajouter une étiquette au style que vous définissez et qu’il sera correctement téléchargé dans le catalogue, mais si le style que vous modifiez a un type d’étiquetage défini, il n’apparaîtra pas dans l’éditeur de style QGIS, qui sera toujours a l’étiquetage désactivé.
    • La modification d’un style à l’aide de l’éditeur de symbologie QGIS n’est prise en charge que pour les styles vectoriels. Si vous essayez de modifier un style raster de cette façon, l’Explorateur affichera un message d’avertissement vous indiquant que ces styles ne peuvent pas être modifiés.

 

  • Edit SLD ... En cliquant dessus, vous pouvez éditer directement le contenu du SLD correspondant, en utilisant une boîte de dialogue avec un éditeur XML, tel que celui présenté ci-dessous:


Cliquer sur OK mettra à jour le corps SLD correspondant dans le catalogue, avec le texte actuel de l’éditeur. Aucune validation n’est effectuée côté client, mais si le contenu de l’éditeur n’est pas un SLD valide, GeoServer refusera de le mettre à jour. Le message d’erreur correspondant renvoyé par GeoServer sera affiché dans la barre de message QGIS.

Si le style est sous un élément de calque, les options supplémentaires suivantes sont disponibles:

  • Set as default style. Définit le style en tant que style par défaut pour la couche.
  • Add style to layer.. Un style peut être sélectionné dans la boîte de dialogue qui sera affichée, et il sera ajouté en tant que style supplémentaire pour la couche.
  • Remove style from layer. Supprime un style de la liste des styles de remplacement de la couche. Non activé pour le style par défaut de la couche.

élément settings

L’élément Settings ne contient aucun enfant. Au lieu de cela, lorsque vous cliquez dessus, il affichera tous les paramètres configurables dans le panneau de description. Vous pouvez les éditer là et puis appuyez sur le bouton Enregistrer pour télécharger les modifications dans le catalogue correspondant et le mettre à jour.

élément GeoWebCache layers

  • New GWC layer.. Ajoute une nouvelle couche GWC à partir d’une couche existante dans le catalogue GeoServer. Les propriétés de la couche mise en cache sont définies dans une boîte de dialogue comme celle illustrée ci-dessous:

élément Couche GeoWebCache

  • Delete. Supprime le calque en cache
  • Edit. Permet de modifier les propriétés de la couche GWC en ouvrant la même boîte de dialogue que celle utilisée pour les définir lors de la création de la couche.
  • Seed …. Lance une opération de génération pour la couche mise en cache. L’opération est définie via le dialogue suivant:


La zone à générer doit être entrée dans le champ dans la partie inférieure de la boîte de dialogue, avec une chaîne de 4 valeurs séparées par des virgules (xmin, xmax, ymin, ymax). Si aucune valeur n’est entrée, l’étendue totale du calque à générer est utilisée.

Une autre façon de définir la région a générer est de cliquer sur le bouton Définir sur le canevas sur le côté droit de la boîte de dialogue. Cela provoquera la disparition temporaire de la boîte de dialogue et affichera la carte QGIS. Il suffit de cliquer et de faire glisser pour définir la région de génération souhaitée, et la boîte de dialogue apparaîtra à nouveau, contenant les coordonnées de la zone.

  • Empty. Supprime toutes les données mises en cache pour une couche donnée.

Quand une opération de génération est démarrée, la boîte de description correspondant à la couche GWC en train d’être générée montrera l’état actuel de l’opération.

Étant donné que ces opérations peuvent être très longues, en fonction des niveaux de zoom sélectionnés et de la zone couverte par la couche, la progression n’est pas affichée à l’aide d’une barre de progression ou d’un sablier.

Au lieu de cela, vous pouvez utiliser QGIS comme d’habitude pendant que l’opération s’exécute en arrière-plan, et pour mettre à jour le statut, cliquez simplement sur le lien de mise à jour dans la boîte de description pour obtenir le nombre actuel de tuiles traitées. Si vous voulez arrêter l’opération de génération, cliquez simplement sur le lien kill.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *