Le plugin Geoserver Explorer pour QGis(1):installation et configuration

Ce plugin pour QGis sert à configurer et gérer les catalogues GeoServer, agissant comme une interface graphique pour GeoServer.

Le plug-in GeoServer Explorer intègre également certaines fonctionnalités de QGIS permettant d’effectuer des opérations qui vont au-delà des capacités de l’API REST de Geoserver et d’effectuer facilement des workflows plus complexes:

  • Par exemple, le téléchargement d’une couche dans un format non pris en charge par l’API REST s’effectue de la même manière que le téléchargement d’un fichier de formes (shapefile) simple. Le plugin se chargera de convertir son format avant le téléchargement, sans que l’utilisateur ne s’en aperçoive.
  • Les hooks de pré-chargement peuvent être configurés pour traiter toutes les couches avant qu’ils ne soient publiées (par exemple, en exécutant une vérification de topologie ou une routine de simplification de la géométrie).
  • Le style peut être défini dans QGIS à l’aide de ses propres outils de symbologie et sera converti en SLD lors de la publication d’une couche. Cela permet à une couche d’être publiée avec le même style que celui qui a été utilisé pour l’afficher dans le cadre d’un projet QGIS.  Particulièrement intéressant pour simplifier le processus classique de chargement d’un style pour un raster dans Geoserver.
  • Le plugin GeoServer Explorer s’intègre avec d’autres plugins QGIS, comme le gestionnaire de traitement. Cela permet d’automatiser facilement des tâches telles que la publication d’un ensemble de couches. Les tâches peuvent également être intégrées dans les flux de travail à l’aide du modeleur graphique de QGIS.

Il existe une documentation très détaillée en anglais (http://boundlessgeo.github.io/qgis-plugins-documentation/geoserver/index.html), mais pas en français. La suite est une traduction commentée de cette documentation. Pour ceux qui cherchent en espagnol, l’article de MappingGIS (https://mappinggis.com/2017/01/geoserver-plugin-configura-y-gestiona-geoserver-desde-qgis/) apporte toute l’information nécessaire.


Le plugin s’installe de manière classique à partir du gestionnaire d’extensions.

Une fois, installé le plugin, l‘explorateur GeoServer est lancé à partir du menu Internet / GeoServer :

La fenêtre principale du plugin s’ouvre:


L’élément Catalogs contient les catalogues auxquels vous êtes connecté et avec lesquels vous pouvez interagir depuis l’explorateur. Il est vide lorsque vous démarrez l’explorateur, mais vous pouvez ajouter autant de connexions que vous le souhaitez.

Ajout d’un catalogue au plugin

Les catalogues GeoServer sont définis à l’aide de l’option New catalog… dans la fenêtre de droite ( Catalogues). Un catalogue est défini à l’aide de la boîte de dialogue suivante:


L’authentification de base est prise en charge, ainsi que l’authentification par certificat, si votre version de QGIS est suffisamment récente. Sélectionnez l’onglet correspondant (dans le cas où l’authentification de base et les certificats sont disponibles) et entrez les paramètres requis. L’onglet actif dans la fenêtre définira le type d’authentification à utiliser, même si l’autre onglet contient des données dans ses zones de texte.

Dans la partie inférieure de la fenêtre de l’explorateur GeoServer, vous verrez un panneau qui affiche la description de l’élément actuellement sélectionné.

Lorsque la fenêtre de l’explorateur est ancrée, le panneau de description se trouve sur sa partie inférieure.

Si vous passez en mode flottant,le panneau description sera placé sur le côté droit afin de mieux utiliser l’espace disponible. L’image ci-dessous montre la configuration non ancrée.

Le panneau de description affiche des informations sur l’élément actuellement sélectionné, mais contient également des liens vers des actions qui affectent ou sont liées à l’élément en cours: Available actions. A titre d’exemple, vous pouvez voir ci-dessous le panneau de description correspondant à une couche GeoServer.


Utilisez les liens hypertexte pour effectuer les actions correspondantes en fonction de l’élément en cours.

Le panneau de description peut également afficher des tableaux où les paramètres peuvent être modifiés. Celui montré ci-dessous correspond à l’élément Settings d’un catalogue GeoServer.


La plupart des fonctionnalités de l’explorateur sont accessibles via les menus contextuels, en cliquant avec le bouton droit sur les éléments de l’arborescence de l’Explorateur.

Configuration

En plus de l’entrée de menu qui lance l’explorateur, vous trouverez une entrée qui ouvre la fenêtre de configuration :

Utilisez les paramètres de cette boîte de dialogue pour configurer l’explorateur selon vos besoins particuliers. Les propriétés pouvant être configurées sont décrites en détail ci-dessous.

    • Keep a list of previous catalog connections

      (Garder une liste des connexions précédentes de GeoServer):
      Si vous activez cette option, chaque fois que vous vous connectez à un catalogue, les informations qui définissent ces connexions sont conservées entre les sessions. La prochaine fois que vous démarrez QGIS et l’explorateur GeoServer, vous verrez l’élément catalogues rempli avec toutes les connexions précédentes.
      La récupération des informations de chaque connexion peut prendre beaucoup de temps et provoquer un démarrage trop long de QGIS. Pour cette raison, les données du catalogue sont récupérées sur demande et pas automatiquement lors du démarrage de GeoServer Explorer. Vous devez actualiser(Refresh) l’élément de catalogue pour le peupler. Les catalogues non peuplés sont affichés avec une icône grise.Si le catalogue utilise une authentification de base et que le nom d’utilisateur et le mot de passe sont introduits à l’aide de l’onglet d’authentification de base, le mot de passe n’est pas stocké. Vous serez invité à l’entrer lorsque vous vous reconnecterez au catalogue. Si l’onglet « Configurations » est utilisé, les données de connexion (que ce soit le mot de passe ou le certificat) seront stockées dans la base de données d’authentification QGIS cryptée. Vous serez invité à entrer le mot de passe principal si vous n’avez pas utilisé la base de données d’authentification dans la session QGIS en cours.Pour supprimer un catalogue de la liste des connexions précédentes, utilisez l’option Delete (Supprimer) de l’élément de catalogue dans l’arborescence de l’Explorateur.

    • Track layers and publish styles automatically when they change

      ( Mise à jour automatique des styles):
      Si la propriété correspondante est activée, le plug-in GeoServer Explorer prendra soin de mettre à jour les styles sur le serveur chaque fois qu’une couche qui a été précédemment téléchargée avec le plugin change sa symbolique.

      Quand une couche est téléchargée dans un catalogue GeoServer, le plugin commencera à le suivre. Si la symbologie d’une couche change, vous verrez un message comme celui-ci dans la barre de message.

      Sélectionnez Update pour télécharger le nouveau style. Cliquez sur Stop tracking this layer pour éviter de voir les messages comme celui-ci lorsque les couches changent de symbologie. Typiquement, quand vous ne souhaitez pas modifier la symbologie stockée dans Geoserver en fonction des modifications que vous ferez dans votre projet.

      La mise à jour de style fonctionne également si l’explorateur GeoServer n’est pas ouvert ou si le catalogue correspondant n’est pas actif ou même pas listé dans l’arborescence de l’Explorateur.

      Le suivi des couches est basé sur la propriété source de la couche (le chemin de fichier dans le cas des couches basées sur des fichiers). Par conséquent, si vous renommez ou déplacez la couche, le mécanisme de suivi de cette couche sera désactivé. Le suivi des couches persiste entre les sessions QGIS et n’est pas lié au projet QGIS auquel la couche peut appartenir.

      Notez bien que cette fonctionnalité ne s’applique pas à des couches chargées dans Geoserver par d’autres moyens que le plugin. Si vous créez des couches Geoserver avec l’interface Geoserver, même si le message apparaît et que vous cliquez Update, la symbologie de la couche dans Geoserver ne sera pas actualisée.
    • Vector (ou Raster) pre-upload hook file

      (Pré-traitement des couches avant téléchargement)
      Si vous devez pré-traiter vos données avant qu’elles ne soient téléchargées dans Geoserver, vous pouvez configurer un hook de pré-chargement qui sera exécuté sur n’importe quelle couche avant qu’elle ne soit envoyée à GeoServer. Au lieu de la couche d’origine, ce sera le résultat de ce traitement qui sera téléchargé.

      Les hooks de pré-chargement sont définis séparément pour les couches raster et vectorielles. Dans les deux cas, ils sont définis comme le chemin vers un fichier de modèle de traitement (.model) ou de script (.py). L’algorithme défini par ce fichier hook sera chargé et exécuté pour obtenir la couche finale à télécharger.

      Dans le cas de couches raster, l’algorithme du hook doit avoir une seule entrée de type raster layer et une seule sortie, également de type raster layer. Dans le cas de couches vectorielles, l’entrée et la sortie doivent être de type couche vectorielle. Si le modèle sélectionné n’existe pas ou n’a pas les caractéristiques requises, il sera simplement ignoré et la couche d’origine sera téléchargée sans aucun prétraitement.

    • Delete style when deleting layer

      (Supprimer le style lors de la suppression du calque)
      Si une couche GeoServer est supprimée et qu’elle est la seule couche utilisant un style donné, le style sera également supprimé si ce paramètre est coché.

    • Delete resource when deleting layer

      (Supprimer la ressource lors de la suppression de la couche)
      Si ce paramètre est coché, la ressource qui fait partie d’une couche sera également supprimée de son entrepôt correspondant si la couche est supprimée.

    • Overwrite layers when uploading group

      (Écraser les couches lors du téléchargement du groupe)
      Lors du téléchargement d’un groupe, si cette option n’est pas activée, l’Explorateur tentera de réutiliser les couches qui existent déjà dans le catalogue. Si une couche portant le même nom existe déjà, elle sera utilisée pour le groupe et la couche QGIS correspondante ne sera pas téléchargée. Vérifiez-le si vous souhaitez que toutes les couches soient importées, en écrasant les couches avec le même nom que celui existant dans le catalogue.

      Dans le prochain article nous verrons les limitations du plugin Geoserver Explorer, puis, le mode d’emploi de celui-ci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *