QField:le dispositif mobile de QGis pour Android

QField permet de travailler sur des projets QGis sur des téléphones ou tablettes équipés d’Android, pour réaliser du travail de terrain

Dans cet article nous verrons comment installer QField sur un dispositif mobile, puis comment installer et  travailler sur un projet QGis.

Tout d’abord, qu’est-ce que vous pouvez faire avec QField?

QField permet d’installer sur votre téléphone ou tablette un projet QGis. Vous aurez un affichage correspondant à votre affichage QGis sur votre PC et vous pourrez éditer les informations attributaires ou géométriques, sur le terrain. Il ne faut pas confondre QField et la version Android de QGis. Cette dernière ouvre une interface équivalente à celle que vous avez sur votre PC, avec toutes les fonctionnalités de QGis. QField ouvre une interface simplifiée où vous êtes limité essentiellement à la mise à jour des données contenues dans votre projet.

Téléchargement de QField sur votre dispositif mobile.

Il y a plusieurs manières de télécharger QField : par la Play Store, par la page de téléchargements de QGis, ou tout simplement en faisant une recherche dans votre navigateur avec les termes « qgis android » :

qfield dans la play storeTouchez l’option QField for QGis Experimental (et pas QGis Experimental)

installation de qfield sur un dispositif mobile androidPuis touchez Installer

acceptation de la localisation sur androidTouchez à nouveau Installer pour permettre à l’application d’accéder aux données de localisation

Une fois terminé, fermez la fenêtre de la Play Store et touchez l’icône QField qui vient d’être ajouté à votre bureau:

icone qfield sur le bureau du dispositif mobileUne fenêtre vous indique que les différents modules sont en cours d’installation

postinstallation de qfield sur un dispositif android

Puis une fenêtre vous indique que l’installation est terminée et prête à l’emploi:

fin de l'installation de qfield sur un dispositif mobile androidComme le message l’indique, maintenant vous devez créer un projet sur votre version PC de QGis, la transférer sur votre dispositif mobile et l’ouvrir à partir du bouton présent sur cette page.

Créer un projet QGis

Vous devez créer un projet sur votre PC avec QGis. Vous aurez un fichier .qgs que vous devrez transférer sur votre mobile. Mais vous aurez aussi à transférer les données nécessaires à votre projet. Voyons une exemple:

projet qgis sur un pc

Créez un répertoire avec tous les fichiers nécessaires au projet

Toutes les données nécessaires doivent être physiquement sur votre mobile. Les connexions WFS, WMS, les connexions internet comme OSM, etc, ne fonctionneront pas.

Dans notre exemple, nous utilisons OpenStreetMap comme  fond de carte. Pour pouvoir l’utiliser sur notre mobile, nous sommes obligés de sauvegarder le fond de carte en tant qu’image, puis la charger dans notre projet en lieu et place de la couche OSM.

Pour ce qui est des couches WFS, WMS, etc, nous sommes aussi obligés d’enregistrer la couche en tant que fichier shp et remplace les couches par leurs fichiers dans notre projet.

Dans notre exemple, nous créons un répertoire » Campus » dans lequel nous enregistrons l’image issue d’OSM ainsi que le fichier avec les données des bâtiments. Nous sauvegardons le projet dans ce même répertoire.

Créez la symbologie souhaitée pour le travail sur le terrain.

Pour chaque couche vous pouvez utiliser l’ensemble des fonctionnalités de QGis pour leurs symbologie et leur étiquetage. Dans QField vous n’aurez pas la possibilité de modifier ces paramètres.

Transfert du projet sur votre mobile

Connectez votre mobile sur votre PC et recopiez le répertoire avec votre projet et ses données. Même si vous pouvez le faire un peu n’importe où, il est conseillé de le faire dans le répertoire Android/Data

transfert du projet qgis sur le dispositif mobile androidLancement de QField sur votre mobile

Lancez QField à partir du bureau de votre mobile. Vous aurez la fenêtre de choix de projet à ouvrir. Touchez le bouton pour parcourir les fichiers

lancement de qfield sur androidParcourez les répertoires, dans notre exemple Android/Data/Campus, sélectionnez le fichier .qgs du projet et cliquez sur Ouvrir.

localisation du fichier projet qgis sur le dispositif mobile androidQField ouvre la fenêtre de projet sur votre mobile

ouverture de qfield sur le dispositif mobile androidVous avez deux boutons en haut à gauche. Le bouton bleu vous permet d’activer la localisation de votre mobile et d’afficher un point rouge sur la carte indiquant la position géographique du mobile.

Le bouton menu ouvre un  panneau:

paneau d'options de qfield  sur le dispositif mobile androidLe panneau comporte en haut deux boutons. Le premier (menu) referme le panneau. Le deuxième ouvre les options possibles:options de qfield  sur le dispositif mobile androidA part l’option Ouvrir un projet qui permet de changer de projet, l’option importante est l’option Mode.

modes de travail de qfield  sur le dispositif mobile androidElle propose deux modes de travail: Parcourir et Dessiner.

La première se réfère aux attributs des entités, la deuxième aux géométries.

Mode Parcourir

mode parcouyrir de qfield  sur le dispositif mobile androidLe mode Parcourir permet l’affichage sur le bandeau de droite des identifiants des entités que vous pouvez sélectionner en les touchant sur la carte.

Si vous touchez l’identifiant du panneau de droite, une nouvelle fenêtre s’ouvre avec la table attributaire de l’entité:

édition de la table attributaire de qfield  sur le dispositif mobile androidLe crayon en haut à droite passe en mode édition. Vous pouvez alors rentrer/modifier les valeurs des attributs.

Mode Dessiner

mode dessiner de qfield  sur le dispositif mobile androidSur le bandeau de gauche vous sélectionnez la couche à éditer. Le crayon en bas à gauche passe en mode édition.

création de gféométries avec qfield  sur le dispositif mobile androidLe curseur est placé au centre de l’écran. Contrairement au PC, vous déplacez la carte et pas le curseur.

  • Le bouton + vert enregistre un nouveau point
  • Le bouton X annule l’entité et sort du mode édition
  • Le bouton – annule le dernier point rentré
  • Le bouton jaune termine la saisie de l’entité et la sauve, en quittant le mode édition.

24 réflexions sur « QField:le dispositif mobile de QGis pour Android »

  1. Bonjour,
    merci pour cet article ; par contre je ne parviens pas à reprendre les données modifiées sur la tablette avec le PC …
    avez-vous une solution ?
    merci d’avance

      1. j’ai mis le projet et les .shp associés dans la tablette et j’ouvre le projet avec Qfield sans soucis et je peux faire des modifications.
        c’est quant je souhaite reprendre les modifications (ajout d’entités, modifications des données atributaires…) effectuée sur la tablette pour les mettre ne forme sur le PC que je ne retrouve pas les choses vis l’explorateur de document à partir du PC…
        en clair j’ai accès (via la commande « ouvrir projet » de Qfield sur la tablette) à tous mes fichiers dans le dossier où je les ai mis. par contre quant je passe par l’ordi le dossier en question apparait comme vide !!!
        j’ai tenté de copier le dossier complet et de le mettre dans un répertoire du PC mais il me dis aussi qu’il est vide…

  2. Bonjour,
    Pour faciliter l’import/exportations de saisies, le plus simple est d’utiliser le plugin « qfieldsync » dans qgis (nécessité également le plugin qgis2compat).

    Le plugin propose d’exporter des fonds de carte et de synchroniser les données au retour du terrain. Je vous laisse en découvrir davantage sur le site opengis.ch .

    Perso, je trouve que qfiel de devient vraiment très exploitable en production.
    Il ne faut pas hésiter à telecherger l’apk sur github pour obtenir la dernière version (0.8.8 sur le playstore alors que 0.9.9 sur github), vous y découvrirez également les nouveautés des dernières versions.
    A noter également que l’utilisation des vues de couches dans qgis permet de « gerer » les couches visibles.

  3. Bonjour,
    Merci pour votre tuto tres bien fait.
    J’ai une petite question pratique : si on donne un même projet à plusieurs observateurs terrain afin qu’il dénombre des especes d’oiseauxà différents points, comment fait on pour récuperer et concatener les infos des 4 versions du shp svp ?
    Merci d’avance !

    1. Tout dépend de votre base de données centrale. L’idée est de sélectionner les enregistrements créés sur le terrain et les copier dans la base de données principale. En tout cs il n’y a pas d’outil tout prêt, il faut le faire manuellement, ou préparer un script ou un outil, adapté à votre configuration

    2. Bonjour,
      pour ce genre de travail collaboratif, le format shape devient obsolète et peut-etre dangereux en cas de modification simultanée du fichier à plusieurs au bureau.
      Le plus sûr est d’utiliser une base postgis qui gère l’accès concurrentiel.
      Un serveur postgis peut facilement être installé maintenant sur une machine linux grâce à docker et même sur un raspberry Pi qui peut servir de serveur low-cost.
      En travaillant avec un serveur postgis, on peut ensuite utiliser le plugin qfield sync pour créer un projet « portable » avec capacité de synchronisation avec le serveur postgis au retour du terrain, ça marche plutôt bien.

      1. Merci pour vos réponses.
        Est ce que Spatialite est suffisant pour gérer les bases de données et synchroniser les retours terrain ? Le serveur Postgis m’a l’air plus dur à mettre en place..

  4. Bonjour, je suis plutôt novice en géomatique. J’ai créé un projet QGIS, mais seulement certaines de mes couches s’ouvrent avec Qfield, soit les polygones et points que j’ai dessiné moi-même. Impossible de visualiser l’image satellite et les couches de milieux humides, cours d’eau etc qui existaient déjà dans ma base de données. Une explication? merci

      1. Merci, mais j’avais déjà lu ces infos et suivi les instructions pour le projet portable avant de vous poser la question! Il doit y avoir un rapport avec la façon dont les couches que j’ai ajouté au projet ont été crées, car mes polygones se transfèrent. Une idée sur comment afficher les images opensource?

  5. Bonjour,
    et merci pour votre tutoriel. J’ai créé un projet Qgis avec une dalle Scan25, impossible d’avoir le point de positionnement du GPS du smartphone dessus, même après l’avoir convertie en WGS84 et le projet avec. Avez-vous une idée sur la question ?

    1. Je n’avais téléchargé que les images sans les fichiers associés. Ça marche en L93 et en WGS84.

      Cependant j’ai une fenêtre blanche avec un bandeau vert, dans lequel il est écrit 0:0, qui vient de temps en temps occuper le tiers de mon écran et que je n’arrive pas à enlever sans quitter Qfield. Comment faire ?

  6. Bonjour,
    J’aimerais me servir de QFIELD pour prendre et enregistrer des photos à des spots définis par certaines de mes couches. Est ce possible svp ? Merci d’avance

    1. Il n’y a pas de fonctionnalité toute prête pour faire ça. Mais si vous prenez les photos avec un appareil qui génère les geotags localisés des photos, vous pouvez facilement faire une petite chaîne de traitement qui crée une couche de points pour les photos avec le plugin ‘geotag and import photos’, puis une jointure spatiale avec vos couches.

  7. bonjour
    est il possible de créer une base de donnée avec des questions et réponses à choix multiples avec ce logiciel SVP. si oui comment peut on procéder ou trouver un tutoriel ?

    1. Si votre question se réfère à la possibilité de définir pour un ou plusieurs champs des listes de valeurs à choisir lors de la saisie, la réponse est oui. Voici un document qui détaille comment les mettre en place dans votre projet QGis. Les listes seront disponibles dans QField
      http://www.geoinformations.developpement-durable.gouv.fr/fichier/pdf/m05_donnees_attributaires_papier_cle7114c3.pdf?arg=177831160&cle=58cf630429746a499a93cdfafe26346517acad3d&file=pdf%2Fm05_donnees_attributaires_papier_cle7114c3.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *