Geotagger des photos avec QGis et geotag and import photos

Suite à l’article Geotag and import photos remplace photo2shape dans QGis  on m’a fait remarquer qu’une autre partie du plugin, celle qui permet de géoréférencer des photos qui n’ont pas de geotags, n’était pas très simple à utiliser.
Et il faut être honnête, le moins que l’on puisse dire c’est que ce n’est pas très intuitif. Voici donc un petit mode d’emploi de l’option geotag photos du plugin Geotag and import photos de QGis.

Pour ce qui est de l’installation du plugin , je vous renvoie sur l’article précédent.

Nous allons ici prendre une série de photos, prises avec un appareil ne disposant pas de GPS et donc, ne disposant pas automatiquement de la localisation de la prise de vue.

Pour lancer la procédure de geotaggage, allez dans le menu Vecteur -> Geotagf and import photos -> Geotag photos

Lancement du plugin geotag and import photos de qgis

La fenêtre suivante permet de configurer la procédure:

fenêtre de paramétrage de geotag photosOn peut déplorer l’absence d’un bouton « Aide », car à première vue ce n’est pas très parlant. Notre attention est naturellement attirée par le Vector Layer qui apparaît comme la première information à renseigner. Mais nous ce que nous avons c’est un répertoire avec des photos…

Commençons par le tout début: comment fonctionne le plugin?

Le plugin va ajouter les geotags Latitude et Longitude (en degrés) à toutes les photos contenues dans un répertoire et, éventuellement, tous les sous-répertoires présents. Mais, attention, il ajoute les mêmes valeurs de Latitude et Longitude à toutes les photos du répertoire.

Vous devez donc distribuer vos photos dans autant de répertoires que vous souhaitez  de positions différentes. Eh oui! Dans certains cas ce sera assez lourd. Si vous avez fait un parcours en voiture et quelques arrêts pour les prises de vue, vous aurez autant de répertoires que d’arrêts. Par contre si vous avez fait une randonnée à pied et que vous avez pris des photos tout le long du parcours, vous aurez un répertoire pour chaque photo…

N’oubliez pas que le plugin renseigne aussi les sous-répertoires. Dans les deux exemples cités vous devez mettre les différents répertoires au même niveau.

Maintenant que nous avons nos répertoires, voyons comment on créé les geotags:

entrée des coordonnées des geotagsNous allons créer une ligne par répertoire à geotagger.

Pour le faire manuellement, cliquez sur le bouton Add row. En cliquant sur Path to folder vous avez l’option Parcourir pour pointer sur un répertoire de photos.

option parcourir pour pointer sur le répertoire de photos à geotaggerVous rentrez les valeurs de X (Longitude) et Y (Latitude), en degrés, et vous êtes prêts à exécuter le geotaggage. Vous pouvez ajouter autant de lignes que de répertoires à traiter.

Remarquez les options cochées par défaut.

Si vos coordonnées de Longitude sont des valeurs Est, la première case doit être cochée. Si elle est décochée les Longitudes seront Ouest.

Si vos coordonnées de Latitude sont des valeurs Sud, la deuxième case doit être cochée. Si elle est décochée les Latitudes seront Nord.

La troisième case mérite une explication. Cochée ou pas, le plugin copie la photo originale dans le même répertoire en changeant le nom en ajoutant « filename_original » dans le nom. La photo géotaggée aura le même nom qu’à l’origine si la case est décochée. Si la case est cochée, le nom de la photo taggée sera modifié avec les path de la photo (à partir du répertoire entré dans Path to folder), la date et heure de prise de vue de la photo, et un numéro d’ordre.

Nous sommes arrivés à la fin du traitement et toujours pas de Vector Layer!

Au fait, celui-ci correspond à une option mais il n’est pas du tout indispensable.

Nous n’avons pas vu comment obtenir les coordonnées à rentrer dans les champs X et Y.

Un moyen est de créer une couche vecteur de type point et d’utiliser QGis pour repérer les localisations souhaitées, par exemple sur OpenStreetMap ou sur Google Maps. Dans cette couche, pensez à mettre un champ qui serve à identifier les points, c’est le fameux Label Field à indiquer dans la fenêtre de paramétrage.

Si vous disposez de cette couche vecteur vous la chargez dans QGis, vous la renseignez renseignez dans la fenêtre de paramétrage, et il suffit de cliquer sur le bouton Populate table from layer pour qu’elles soient ajoutées autant de lignes dans la table de paramétrage que de points dans la couche vecteur.

Le champ Label vous permet d’identifier le point, les champs X et Y sont automatiquement remplis à partir des coordonnées des points de la couche vecteur:

remplissage automatique de la tableUtilisez la sélection d’une ligne(en cliquant dessus) et le bouton Delete row, pour enlever les points qui ne vous intéressent pas.

Dernière chose à savoir: si vous avez des images geotaggées et vous exécutez le plugin dessus, les valeurs seront modifiées. Faites très attention à l’arborescence et à ne pas exécuter le plugin deux fois, avec des valeurs différentes, à partir d’un répertoire supérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *