Tutoriel ArcGis Pro 1.0 Français : 4.1 – migrer un document ArcMap

Nous avons vu les différents types de vues cartographiques disponibles dans ArcGis Pro ( Tutoriel ArcGis Pro 1.0 Français : 4 – les Vues cartographiques). Nous allons voir plus en détail chaque type de vue, en commençant par la migration d’un document ArcMap. Nous avons choisi un document complexe qui utilise beaucoup d’options d’ArcMap : une symbologie personnelle, des emprises variables, un canevas créé avec Production Mapping, une mise en page complexe…

document arcmap à migrer vers arcgis pro

Le document à importer

La carte représente la direction et vitesse du courant à un moment donné de la marée.
Les symboles du courant respectent une mise en forme très précise (taille, longueur et épaisseur) et sont associés à des annotations qui suivent aussi des règles précises.
Comme les graduations du canevas doivent correspondre absolument aux coordonnées affichées, à la place du quadrillage standard d’ArcMap on a créé un canevas sous forme d’entités avec Production Mapping. Tous les éléments du canevas sont alors des classes d’entités d’une géodatabase. Une des couches représente la surface interne (carte) du canevas et sert à découper à la volée les couches d’habillage (terre, isobathes) de manière qu’il n’y ai pas de superposition avec le canevas.

Nous avons donc un document ArcMap qui comporte une vue de données et une mise en page. Nous allons l’importer dans ArcGis Pro et nous aurons alors, logiquement, une Carte et une Mise en Page.

L’import

Pour importer le document, nous ouvrons ArcGis Pro en choisissant un projet vierge, et nous ouvrons le panneau de projet (s’il n’est pas déjà ouvert) en cliquant sur l’onglet VUE du ruban, puis sur le bouton PROJET.

Pour charger le document ArcMap il suffit de cliquer droit sur l’élément Cartes du projet et sélectionner IMPORTER
option importer un document arcmap dans le panneau de projet
Pointez sur le fichier .mxd de votre document et cliquez sur SÉLECTIONNER

Le document se charge dans la fenêtre cartographique
carte chargée à partir d'un document arcmap
En même temps, une nouvelle mise en page a été ajoutée et correspond à la mise en page du document ArcMap.

éléments ajoutés au projet
Mais, si l’affichage dans la vue cartographique correspond à la vue de données du document ArcMap, ceci est dû au fait que le document a été enregistré avec cette vue active. Si nous avions enregistré le document Arcmap avec la Mise en page active, la vue chargée dans ArcGis Pro aurait été la mise en page et non la carte.
Dans les deux cas, les deux vues sont ajoutées au projet et restent liées comme dans ArcMap: toute modification sur la carte sera répercutée dans la mise en page.

mise en page importée dans arcgis pro
Fenêtre de mise en page importée dans ArcGis Pro

Une analyse détaillée du résultat permet de voir que tout ce qui concerne la symbologie et la mise en page est parfaitement respectée lors de la migration du document, sauf le découpage à la volée des couches d’habillage.

Voyons comment le document ArcMap gère cette fonction.

Le découpage est géré au niveau du bloc de données, onglet Bloc de données.
Gestion du bloc de données dans Arcmap

La couche GRD_ du canevas correspond à l’étendue interne du canevas. On la défini comme couche de découpe pour le bloc de données, et on défini comme exceptions à la découpe (Exclure les couches) les couches correspondantes au canevas, car celles-ci se trouvent immédiatement à l’extérieur de la couche GRD_ et seraient donc masquées sur la mise en page.

Dans la version 1.0 d’ArcGis Pro on retrouve une fenêtre similaire: Propriétés de la carte ->onglet Étendue

fenêtre étendue des propriétés de la carte

Vous remarquerez la ressemblance avec la partie haute de la fenêtre d’ArcMap, mais l’absence d’option d’exclusion…

Ça viendra sûrement dans les versions futures, mais pour l’instant il va falloir contourner le problème.

La meilleure façon est de découper vraiment (et non pas à la volée) les couches qui débordent. Si à première vue cela peut paraître lourd, vous allez voir que c’est assez rapide et, surtout, facile.

Nous avons deux couches à découper, la couche terre et la couche isobathes, qui dépassent du cadre.
couches à découper

Allez dans l’onglet ANALYSE du ruban et cliquez sur DÉCOUPER

bouton découper de l'onglet analyse

Ceci ouvre le panneau GEOTRAITEMENT sur l’outil DÉCOUPER

outil decouper du geotraitement

Renseignez la couche à découper, la couche de découpe et nommez la nouvelle couche créée. Cliquez sur EXÉCUTER.

La nouvelle couche est créée et ajoutée à la carte. Il suffit de la repositionner au même niveau que la couche source et de désactiver celle-ci. Le petit plus, c’est que la symbologie de la couche source est automatiquement appliquée à la nouvelle couche. Le résultat sur la carte est le suivant:

résultat de la découpe sur carte

Et sur la mise en page :

résultat de lma découpe sur la mise en page

Conclusion

L’import de documents ArcMap se passe globalement sans problème, sauf en ce qui concerne la découpe à la volée de certaines couches. L’utilisation du bouton DÉCOUPER résout ce problème simplement et rapidement.
L’ensemble des définitions contenues dans le document sont transférées aux deux vues créées.
Attention! Les définitions de couches sélectionnables et éditables sont aussi transmises. Si vous n’arrivez pas à éditer une couche dans ArcGis Pro, pensez à modifier cette propriété.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *