ArcGis Pro 1.0 : petit recueil de mauvaises surprises

Vous avez installé ArcGis Pro 1.0 et commencé à regarder ce nouvel outil. Vous allez découvrir une grande quantité de bonnes choses, plus ou moins évidentes à première vue. Mais aussi, petit à petit, quelques petites (ou grandes) mauvaises surprises.

Nous avons listé ici quelques unes. Comme la liste n’est pas forcément complète, nous la mettrons à jour régulièrement.

Voici donc la liste au 28 mai 2015:

Impossible d’accéder et d’utiliser des bases SpatiaLite

ArcGis Pro ne reconnaît pas les fichiers .sqlite, même ceux créés avec ArcGis Desktop. Comme les dlls nécessaires sont bien incluses dans ArcGis Pro 1.0 on peut s’attendre à quelles soient à nouveau accessibles dans la prochaine version d’ArcGis Pro (ou pas).

Impossible d’utiliser un autre geocodeur d’adresses que celui fourni par ESRI

Pour l’instant il n’est pas possible de désactiver le géocodeur par défaut. Vous pouvez en ajouter de géocodeurs propres (locaux) mais vous ne pouvez pas faire qu’ArcGis Pro les utilise en lieu et place du standard.

Pas de grille d’accrochage dans la fenêtre de mise en page

Pour mettre en place les différents éléemnts de la mise en page vous n’aurez que les propriétés de placement de chaque objet. Pas de règles, ni guides, ni grille d’accrochage. Ils sont promis pour la prochaine version…

——————————————————————————————————-
Voici la liste au 30 avril 2015:

Étiquettes et annotations?Non, seulement étiquettes

Pour l’instant, ARCGIS Pro ne gère que les étiquettes à la volée. Vous n’avez pas moyen de les convertir en annotations, avec tout ce que ça représente. Si vous n’êtes pas satisfait de la position de vos étiquettes, vous êtes quittes pour retourner dans ArcMap et les construire à l’ancienne. Par contre, si vous ne pouvez pas les créer ou les éditer dans ArcGis Pro, les annotations d’ArcMap peuvent bien être chargées et visualisées dans ArcGis Pro.

Découpage à la volée du bloc de données

Si vous utilisez cette option pour un rendu propre de votre mise en page, sachez que la possibilité existe bien dans ArcGis Pro. Par contre, l’option supplémentaire pour ajouter des exceptions, n’existe pas encore. Pour un exemple détaillé, référez vous à l’article Tutoriel ArcGis Pro 1.0 Français : 4.1 – migrer un document ArcMap.

Bloc de données de mise en page

Il fallait bien qu’il y ai des parties pas finies! Dans la mise en page, tout ce qui correspond à l’onglet Quadrillages de la fenêtre de propriétés du bloc de données ArcMap, n’existe pas encore. Vous ne pourrez pas faire ni Graticule, ni Carroyage, ni Repères.
Et là, franchement il n’y a pas grand chose à faire pour résoudre le problème. Je ne vous ferai pas l’affront de vous répéter le conseil trouvé sur un forum ESRI de faire le quadrillage sous ArcMap, le convertir en graphiques et l’importer dans ArcGis Pro, les changements d’emprise étant gérés automatiquement par vous en y allant et revenant vers ArcMap???

—————————————————————————————————————————————————————-
Voici la liste telle qu’elle était au 5 avril 2015

Vous ne pouvez pas ajouter des connexions OGC (WMS,WFS,…) à un projet

Si vous avez l’habitude de travailler sur des connexions OGC, pas moyen d’ouvrir un nouveau projet et de faire la connexion aux services. Une prochaine version devrait ajouter cette fonctionnalité.

Pour l’instant, on peut contourner ce problème en sachant que si vous ouvrez avec ArcGis Pro un document ArcMap contenant des connexions, celles-ci sont utilisées dans ArcGis Pro. Ce qui manque ce n’est pas la partie utilisation des connexions OGC, c’est seulement la partie configuration des connexions.

Au lieu d’ouvrir un nouveau projet ArcGis Pro, commencez par créer un document ArcMap avec vos connexions configurées, puis importez le document dans ArcGis Pro.

Vous ne pouvez pas charger une table Excel dans ArcGis Pro 1.0

Étonnant, non? Mais vrai. Si vous faites « Charger des données » et que vous parcourez vos répertoires, vous ne verrez pas les fichiers Excel.

Pour contourner le problème vous pouvez importer la table Excel dans une table de geodatabase. Pour cela vous avez l’outil « Importer » dans la boîte à outils « Gestion de données » -> »Excel »

Répertoires invisibles

Ceci est plutôt un bug qu’un problème d’outils manquants. Mais comme ça peut vite tourner au cauchemar, autant être prévenu. Des fois, vous voulez charger une couche et vous cherchez désespérément le répertoire. Vous voyez votre arborescence, mais là où devrait être votre répertoire, il n’y est pas. En attendant que ce bug soit résolu, dans la fenêtre de nom de la couche à charger, tapez le nom complet du fichier avec son path. Là, ça va charger votre couche.

Pas d’animation disponible dans les vues 3D

Tout ce qui est survol de la vue 3D et création d’animations n’est pas encore codé dans ArcGis Pro. Et là, pas de moyen de contournement. Il faudra attendre une future version pour avoir une vue 3D complètement au niveau de ce qui est faisable avec ArcSCene.

Statistiques d’un champ de table

Dans ArcMap vous avez une option « statistiques » sur le nom d’un champ de la table attributaire. Ceci permet de voir « à la volée » les valeurs min et max, la somme totale, etc, de la colonne ou des enregistrements sélectionnés. Cette option n’existe pas dans ArcGis Pro où vous devez passer par le geoprocesseur pour créer une table des statistiques du champ.

Pas d’outil de géoréférencement

Si vous utilisez la barre d’outils de géoréférencement d’ArcMap, ne cherchez pas d’équivalent dans ArcGis Pro. Pour l’instant (peut-être dans une future version) vous disposez d’un outil de la Toolbox, très,très rudimentaire. Moyen de contournement : continuez à géoréférencer vos rasters avec ArcMap.

Rechercher une valeur dans une table

Dans ArcMap vous pouvez utiliser la séquence Ctrl-f pour rechercher une valeur dans une colonne d’une table. Pour l’instant cette fonction n’est pas implémenté dans ArcGis Pro.

Voir un TIN dans la vue 3D, pas possible

Si vous travaillez avec des TINs, vous pouvez les charger, les voir et les utiliser dans une vue 2D d’ArcGIs Pro.
En ce qui concerne la vue 3D, vous pouvez utiliser un TIN en tant que surface de référence, mais vous ne pouvez pas le visualiser. Vous ne pouvez pas le charger en tant que couche 3D.
Solution: dans une prochaine version.

Edition de la topologie dans ArcGis Pro : pas pour le moment

L’ensemble des outils d’édition de la topologie manquent à l’appel. Il faudra attendre une future version pour les avoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *