Démarrer avec ArcGis Pro: créer sa propre source d’élévations(1)

La nouvelle application d’ArcGis étant disponible, nous allons lui consacrer quelques articles pour ceux qui veulent l’explorer ou ceux qui veulent démarrer un vrai projet.

Le plus d’ArcGis Pro est la cohabitation 2D-3D dans les projets. Sauf pour les adeptes d’ArcScene, la plupart des utilisateurs d’ArcMap se cantonnent aux vues 2D, même quand ils travaillent avec des données en plus de 2 dimensions comme les MNT.

Nous avons déjà publié une série d’articles qui abordent le sujet de comment passer des données 2d aux données 3D:

Comment passer vos données de la 2D à la 3D pour exploiter pleinement ArcGis Pro 1.0? 1 – Avec Interpoler une forme

2 – Avec couche 3D vers classe d’entités

3 – Vos rasters 2D vers 2,5D (surfaces fonctionnelles)

4-utiliser les symboles 3D

5-création de surfaces raster 3D

6-création de surfaces vecteur 3D

Maintenant on va prendre un exemple et faire la démarche avec ArcGis Pro. Nous allons reprendre les données et l’exemple de l’article 3D – Les surfaces fonctionnelles -Cas particulier du littoral (interface terre mer), car il permet de voir aussi les méthodes de travail de base avec ArcGis Pro.

Détail de l’exemple

Nous avons deux sources de données pour générer notre MNT :
un raster SRTM pour la partie terrestre
mnt du srtm
et une couche d’isobathes pour la partie marine.
isobathes
Nous avons un image aérienne Bing pour la zone du Conquet que nous voulons voir en 3D, drapée sur notre MNT
imag aérienne Bing

Nous allons donc construire un MNT continu terre-mer avec ArcGis Pro.

Délimiter les domaines terre et mer

Étant donné que nous avons des sources différentes et des traitements différents pour les données situées à terre ou en mer, un préalable indispensable est de pouvoir définir les limites entre les deux domaines.

Pour cela nous allons utiliser une couche classique (Trait de côte commun IGN-SHOM) et un rectangle d’emprise de notre zone d’étude.

  • Ouvrez ArcGis Pro et sélectionnez un nouveau projet de type Local Scene.

ArcGis Pro s’ouvre avec une vue 3D et une couche par défaut (Topographic)

  • Cliquez sur l’onglet Insert, puis sur le bouton NewMap

Ceci ajoute la vue en 2D à la carte.
Vous pouvez supprimer la couche Topographic

  • Chargez vous couches 2D dans la vue 2D: Onglet Map, bouton Add Data

chargement de couches 2D dans arcgis pro

Vous pouvez constater que la fenêtre possède 4 zones distinctes:

      en haut : le ruban avec les menus et boutons de commande

 

      à gauche : la fenêtre de légende, similaire à celle d’ArcMap

 

      au centre : la fenêtre de vues, avec un onglet pour chaque vue disponible

 

    à droite : la fenêtre du geoprocesseur

Nous allons effectuer une tâche simple: créer une couche de polygones avec des polygones terre et des polygones mer.
Nous disposons d’une couche terre et d’un rectangle d’emprise. Si nous effectuons l’union de ces deux couches, nous allons créer un ou plusieurs polygones supplémentaires aux polygones terre qui rempliront la surface de l’emprise. Ces nouveaux polygones correspondront à la mer.

Pour effectuer cette opération, nous devons trouver l’outil Union dans la Toolbox et l’exécuter.

Dans la fenêtre Geoprocessing, cliquez sur Toolboxes (à côté de Favorites)
Vous retrouvez la fenêtre Toolbox classique d’ArcMap.
fenêtre Toolboxes du geoprocesseur

La différence par rapport au fonctionnement que vous connaissez est que, quand vous cliquez sur la commande, il n’y a pas de nouvelle fenêtre d’ouverte. Le contenu de l’outil s’ouvre dans la fenêtre du geoprocesseur, et il restera affiché tant que vous n’aurez pas décidé le contraire en effectuant une opération avec le geoprocesseur.

outil union du geoprocesseur

Vous avez, en haut de la fenêtre les deux onglets disponibles pour l’outil : Paramètres et Environnements, qui fonctionnent comme d’habitude.

Une fois remplis les paramètres, vous exécutez l’outil en cliquant sur Run, tout en bas et à droite de la fenêtre du geoprocesseur.
Le résultat de l’outil (terre_mer) est ajouté à la vue actuelle.

Nous allons maintenant créer un nouveau champ « Zone » que nous allons renseigner en « terre » ou « mer ». Et nous allons profiter pour voir comment se passe le travail sur la table attributaire dans ArcGis Pro.

Comme dans ArcMap, vous ouvrez la table attributaire en cliquant droit sur la couche dans la fenêtre de légende, et en sélectionnant « Attribute table ».
Une nouvelle fenêtre s’ouvre au centre, en dessous de la fenêtre de Vues.

fenêtre de la table attributaire dans arcgis pro

Pour créer un nouveau champ, vous disposez du premier bouton de la barre de boutons de la table.
Quand vous cliquez sur le bouton, les paramètres pour la définition du nouveau champ apparaissent dans la fenêtre du geoprocesseur. Au fait, dans ArcGis Pro, toutes les fenêtres « volantes » d’ArcMap sont maintenant ramenées à la fenêtre du geoprocesseur.
Une fois le champ défini, comme d’habitude, en cliquant sur le nom du champ dans la table attributaire, vous avez l’option « Calculate field ». Les paramètres vont, à nouveau, s’ouvrir dans la fenêtre du geoprocesseur.

paramétrage de calculatre fiel dans le georpocesseur

Nous remplissons tous les enregistrements avec « terre », puis vous sélectionnez le polygone correspondant à la mer et vous exécutez à nouveau le calcul avec « mer » comme valeur. Comme dans ArcMap, le calculateur de champs fonctionne seulement sur les enregistrements sélectionnés, s’il y en a.

Générer le MNT pour la partie marine

Pour générer le MNT marin, nous allons ajouter la couche isobathes (corrigées du zéro hydro comme indiqué dans l’article 3D – Les surfaces fonctionnelles -Cas particulier du littoral (interface terre mer))

isobathes pour création du mnt marin

Pour créer le MNT nous allons utiliser la commande Topo vers Raster de 3D Analyst.
Dans la fenêtre du géoproceseur, cliquer sur Toolboxes et cherchez la commande.
commande topo vers raster de la toolbox dans arcgis pro

Dans la fenêtre du geoprocesseur, cliquez sur Environnements. Ceci vous permettra de définir l’étendue de sortie égale à l’étendue de la couche Emprise.

environnements de la commande topo vers raster

On défini aussi la taille de cellule en sortie, dans notre exemple 75m car c’est la taille de cellule du raster terrestre.

On exécute la commande et on obtient le MNT suivant:

mnt marin généré avec argic pro

Avant de continuer la création du MNT terre-mer, que nous verrons dans le prochain article, on va s’arrêter un instant pour voir ce que nous venons de faire, mais cette fois-ci en 3D.

Vue 3D avec le MNT généré

Cliquez sur l’onglet Scene. Si vous ne l’aviez pas déjà fait, supprimez la couche Topographic.

Vous avez une fenêtre vide.
Si vous chargez l’image aérienne dans la vue 3D vous obtenez le rendu suivant:

ilmage chargée par défaut dans la vue 3d d'arcgis pro

Contrairement à ce que vous pensez, à première vue, l’image est bien en 3D et drapée sur un MNT par défaut fourni par ArcGis Pro.
Pour s’en rendre bien compte, il suffit d’augmenter l’exagération verticale de la vue.

Cliquez sur « Scene » dans la barre de légende -> Properties -> Elevation surface et changez la valeu par 10, par exemple.
Vous verrez alors votre image en 3D exagérée.

vue 3d exagérée par 10 fois

Remarquez que la partie « mer » de l’image apparaît à plat sur la côte 0m.

Nous allons changer le MNT par défaut par le MNT que nous venons de créer.
Pour cela vous allez utiliser le ruban, onglet MAP, bouton Add Preset -> Ground
Pointez sur le fichier MNT créé dans la première partie de l’article.
ajout d'un nouvrau ground comme preset data

Le MNT par défaut est remplacé par le nouvel MNT et la vue change immédiatement:
nouveau rendu avec le mnt personnel

Vous voyez maintenant l’inverse de la vue précédente: le relief se limite à la partie marine, la terre étant plate à la côte 0.

Pour gérer les différents MNT d’une vue, vous le faites avec: « Scene » dans la barre de légende -> Properties -> Elevation surface
Puis en cliquant sur « Ground » vous aurez la liste des MNT chargés. Vous avez des flèches haut et bas qui vous permettent de décider quel MNT est pris en considération. Comme pour l’affichage des layers dans la fenêtre de légende, c’est celui placé le plus haut de la liste qui est utilisé en priorité.

Nous allons voir dans le prochain article, comment compléter notre MNT avec la partie terrestre.

1 pensée sur “Démarrer avec ArcGis Pro: créer sa propre source d’élévations(1)”

  1. Bonjour,
    J’apprecie vraiment ce groupe et je m’interresse beaucoup à l’apprentissage de arcgis. je pense que ce bog m’aidera à atteindre mes objectifs au Sig.

    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *